Publication

Évolution des salaires de base dans le secteur privé : résultats provisoires du 1er trimestre 2022

Acemo

L’indice du salaire mensuel de base (SMB) de l’ensemble des salariés progresse de 1,1 % et l’indice du salaire horaire de base des ouvriers et des employés (SHBOE) de 1,2 % et au cours du 1er trimestre 2022

L’indice du salaire horaire de base des ouvriers et des employés (SHBOE) progresse de 1,2 % au cours du 1er trimestre 2022 dans les sociétés de 10 salariés ou plus du secteur privé hors agriculture, particuliers employeurs et activités extraterritoriales. Il croît de 1,4 % dans l’industrie, de 1,2 % dans le tertiaire et de 1,1 % dans la construction. Sur un an, le SHBOE augmente de 2,5 % fin mars 2022 après 1,9 % fin décembre 2021.

L’indice du salaire mensuel de base (SMB) de l’ensemble des salariés progresse de 1,1 % au cours du 1er trimestre 2022. Sur un an, il augmente de 2,3 % après 1,7 % le trimestre précédent.

Ces évolutions doivent être mises en regard de l’inflation : les prix à la consommation (pour l’ensemble des ménages et hors tabac) augmentent de 4,6 % entre fin mars 2021 et fin mars 20221. Sur un an et en euros constants, le SHBOE diminue donc de 2,1 % et le SMB de 2,3 %.

Par secteur d’activité, le SMB croît, au cours du 1er trimestre 2022, de 1,2 % dans l’industrie, de 1,1 % dans la construction et de 1,0 % dans le tertiaire. Sur un an, il augmente de 2,3 % pour l’industrie et le tertiaire, et de 2,0 % pour la construction. En euros constants et sur la même période, il diminue respectivement de 2,3 %, 2,3 % et 2,6 % pour chacun de ces secteurs (industrie, tertiaire et construction).

Par catégorie socioprofessionnelle, le SMB progresse, au cours du 1er trimestre 2022, de 1,4 % pour les ouvriers, de 1,0 % pour les employés et les professions intermédiaires, et de 0,9 % pour les cadres. Sur un an, il augmente de 2,6 % pour les employés, de 2,4 % pour les ouvriers et de 1,9 % pour les professions intermédiaires et les cadres. En euros constants et sur la même période, il baisse respectivement de 2,0 %, 2,2 %, 2,7 % et 2,7 % pour chacune de ces catégories (employé, ouvrier, profession intermédiaire et cadre).

Glissement annuel des salaires et des prix à la consommation

1 - Il s’agit de l’indice des prix à la consommation hors tabac pour l’ensemble des ménages. Cet indice est retenu du fait de la prépondérance accordée au salaire mensuel de base de l’ensemble des salariés. Les modalités de revalorisation du Smic font quant à elles référence à l’augmentation de l’indice mensuel des prix à la consommation hors tabac des ménages du premier quintile de la distribution des niveaux de vie (+4,8 % de mars 2021 à mars 2022).