Qui sommes-nous ?

Sommaire

La Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) est la direction du ministère du Travail qui produit des analyses, des études et des statistiques sur les thèmes du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social.

    Les missions de la Dares

    Créée par le décret du 15 janvier 1993, la Dares poursuit deux missions principales : éclairer le débat économique et social et participer à la conception et à la mise en œuvre des politiques publiques.

    Au quotidien :

    • elle collecte des données et élabore les statistiques sur les questions relatives au travail, à l’emploi, à la formation professionnelle et au dialogue social, en utilisant des sources administratives de gestion ou des enquêtes reconnues d’utilité publique ;
    • elle réalise et publie des analyses, des études prospectives et des travaux d’évaluation pour permettre une meilleure compréhension du marché du travail et de ses évolutions ;
    • elle anime la recherche en lançant des appels à projets de recherche, en appuyant le réseau des services « études, évaluation et statistiques » des Direccte (Directions régionales des entreprises, du commerce, de la consommation, du travail et de l’emploi), en apportant son expertise au sein de plusieurs instances européennes et internationales ;
    • elle appuie le ministre du Travail dans l’élaboration des politiques publiques. Les travaux produits dans ce cadre ne font pas systématiquement l’objet d’une diffusion publique.

    La statistique publique

    La Dares est le service statistique chargé du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle au sein du système statistique public.

    En tant que service statistique ministériel (SSM), la Dares exerce ses activités de manière indépendante dans toutes les étapes de production statistique : recueil, traitement, analyse, diffusion et valorisation.

    Ainsi, elle s’engage à :

    • mettre à disposition les informations concernant les méthodes et les procédures suivies et informer des révisions ou modifications de celles-ci ;
    • annoncer les dates et heures de parution des indicateurs statistiques récurrents ;
    • garantir un accès à l’information statistique à tous les utilisateurs, au même moment. C’est pourquoi l’information statistique produite est, de façon systématique, mise à la disposition du public. La Dares propose en effet un accès libre et gratuit à ses publications et à ses séries statistiques sur son site Internet. Elle organise également des séminaires et des colloques.

    La Dares, les 15 autres services statistiques ministériels, et l'Insee composent le service statistique public (SSP), défini par la loi française n° 51-711 du 7 juin 1951.
    Le SSP doit ainsi respecter un certain nombre de règles visant à maintenir la confiance dans les informations produites et diffusées, en particulier indépendance professionnelle, fiabilité, neutralité, qualité des processus, méthodologie solide, accessibilité. Les principales sont réunies dans le code de bonnes pratiques de la statistique européenne dont la dernière version date de novembre 2017 ; ce code a été institué par le règlement (CE) 223/2009 du 11 mars 2009, modifié en 2015, du Parlement européen et du Conseil relatif aux statistiques européennes.

    Le cadre juridique de la diffusion est défini par un ensemble de normes et de codes internationaux adoptés par la France. Il repose sur deux règles :

    • annonce préalable des dates et heures de publication des principaux indicateurs économiques ;
    • égalité de traitement des utilisateurs.

    Afin de garantir une parfaite égalité de traitement dans l’accès à l’information pour l’ensemble des publics, les indicateurs conjoncturels et les publications sont diffusés sur le site à l’heure exacte de la levée d’embargo. Cette mesure garantit une mise à disposition des informations au même horaire pour tous les utilisateurs.
    Toutefois, les agences de presse et la presse ont dans certains cas un accès à l’information sous embargo : ceci vise à leur permettre de préparer leurs articles et à garantir ainsi une information de qualité. De même, le cabinet du ministère du Travail est destinataire de l’information sous embargo. Ainsi, les publications trimestrielles, comme les Dares Indicateurs sur l’activité et les conditions d’emploi de la main-d’œuvre (Acemo) ou sur l’emploi intérimaire sont transmises la veille de leur publication au plus tôt à 18h00 au cabinet de la ministre du Travail.
    Les modalités concrètes de diffusion aux journalistes sont présentées dans le tableau ci-dessous. Les journalistes sont tenus de ne pas faire état de l’information avant l’heure de levée de l’embargo.

    Documents

    Agences de presse

    Ensemble des journalistes Publication
    Dares Indicateurs
    Les Demandeurs d’emploi en fin de mois

    11h00

    11h30

    12h00

    Dares Analyses
    • Avec conférence de presse
    Remise en main propre à 9h30 -

    Envoi au reste de la presse à 12h

    Remise en main propre à 9h30 -

    Envoi au reste de la presse à 12h

    18h00

    • Sans conférence de presse J -1

    15h00

    J -1

    15h00

    Jour J

    18h00

    Dares Résultats J -1

    15h00

    J -1

    15h00

    Jour J

    18h00

    Documents de travail    

    18h00

    Synthèse.Stat/Éval    

    18h00

    La Dares établit chaque année son programme de travail après concertation avec les administrations, les organismes d’études et de recherche et les opérateurs concernés par les thèmes du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle réunis au sein du comité des programmes.

    Ce document présente les travaux de production statistique, d’études et de recherches, d’évaluations, de méthodologie programmés pour l'année à venir et parfois au-delà.

    En raison de la crise sanitaire Covid-19, les programmes de travail 2020 et 2021 n'ont pas été formalisés. Des informations concernant les grands projets en cours seront néanmoins régulièrement diffusées sur ce site.