“La crise oblige à suivre les évolutions du marché du travail en temps réel” - Selma Mahfouz

Selma Mahfouz, directrice de la Dares, répond aux questions d’Acteurs Publics à l’occasion de la publication du tableau de bord hebdomadaire de suivi de la situation sur le marché du travail.

Pourquoi lancer un baromètre hebdomadaire de suivi du marché du travail ?

Le rôle de la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) est d’éclairer le débat public et la décision sur les thématiques liées au travail. En temps normal, suivre les évolutions au mois le mois, ou même à un rythme trimestriel, est suffisant. Mais la crise actuelle oblige à suivre les évolutions du marché du travail en temps réel et donc, de manière inédite, à publier des chiffres à un rythme hebdomadaire. C’est nécessaire parce que la situation évolue très vite, d’une semaine à l’autre : le nombre de salariés concernés par des demandes de chômage partiel a ainsi augmenté de 2,6 millions en une semaine, pour atteindre 6,3 millions au 7 avril. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de publier un baromètre hebdomadaire de la situation du marché du travail, avec toutes les données que nous pouvons mobiliser.

Quels sont les sujets traités ?

Dans un premier temps, lorsque le confinement a été décidé, nous avons cherché à estimer le nombre de salariés pouvant travailler à distance ; le nombre de personnes travaillant dans des secteurs fermés comme les restaurants ou les commerces non alimentaires […].

Lire la suite sur le site d’Acteurs Publics.