Données

Le temps partiel

Ces données portent sur la proportion de salariés à temps partiel depuis 1975 et leurs caractéristiques (sexe, âge, secteur d'activité, catégorie socioprofessionnelle).

Définition, source et champ

Le salarié à temps partiel est celui dont la durée du travail, obligatoirement mentionnée dans son contrat de travail, est inférieure à la durée légale (35 heures par semaine) ou aux durées conventionnelles ou pratiquées dans l’entreprise.

Le recours au temps partiel est une forme d’emploi qui s’est fortement développée depuis la fin des années 1970. Il est concomitant de l'accélération de l'entrée des femmes sur le marché du travail, mais aussi de la montée du chômage et, en réponse, du déploiement des politiques de l'emploi. Les politiques publiques ont d'ailleurs alternativement favorisé cette forme d’emploi et cherché à en limiter les effets. Il est aussi le reflet d’une inégalité d’accès au marché du travail, entre femmes et hommes en premier lieu, selon l’âge ou entre générations. Il est donc un paramètre important de la mesure de la durée du travail et plus généralement des conditions d'emploi au sein d'une économie ou d'une catégorie sociale.

Les données utilisées sont issues de l’enquête Emploi de l’Insee, annuelle jusqu'en 2002 et en continu depuis 2003. La classification temps partiel/temps complet se fonde sur les déclarations des salariés interrogés par rapport à la nature de leur emploi principal.

Les données portent sur l'ensemble des personnes de 15 ans ou plus ayant un emploi salarié, hors contrats d'apprentissage, en France métropolitaine exclusivement jusqu'en 2013, en France hors Mayotte ou France métropolitaine à compter de 2014.

Qui est concerné en 2019 ?

Sur le même sujet

Données
Le chômage partiel