Publication

En 2020, les contrats aidés remobilisés face à la crise sanitaire

En 2020, les entrées en contrats aidés continuent de diminuer mais sont davantage ciblées sur les jeunes dans le cadre du plan #1jeune1solution.

À partir de l’été, les modalités d’entrée dans le secteur marchand sont assouplies. Les effets positifs de ce plan se poursuivent et s’intensifient en 2021. Au-delà de ce ciblage renforcé à destination des jeunes, les recrutements en contrats aidés visent les publics prioritaires.

Les métiers exercés en contrat aidé reflètent l’incidence de la crise sanitaire, avec moins d’assistants auprès des enfants et plus de personnel polyvalent des services hospitaliers. Les contrats, qui sont essentiellement à durée déterminée, voient leur durée légèrement diminuer, mais le temps partiel recule un peu sous l’effet de la baisse des embauches de l’Éducation nationale. Les formations prévues dans le cadre de ces contrats sont effectivement suivies dans 71 % des cas (+10 points par rapport à 2019).

Part des jeunes de moins de 26 ans parmi les entrées en contrat aidé (en %)