Données

Les emplois vacants

372 100 emplois sont vacants au 3e trimestre 2022 (+3 % sur le trimestre). Ce nombre augmente notamment dans le tertiaire marchand (+6 %) et la construction (+4 %), mais recule dans l’industrie (-6 %) et le tertiaire non marchand (-1 %).

Définition, source et champ

Les emplois dits « vacants », ou « postes à pourvoir » (job vacancies), sont des postes libres, nouvellement créés ou inoccupés, ou encore occupés et sur le point de se libérer, pour lesquels des démarches actives sont entreprises pour trouver le candidat convenable. Le recrutement souhaité peut correspondre à un contrat à durée indéterminée (CDI), un contrat à durée déterminée (CDD), ou à un emploi saisonnier, même de courte durée.

    Les données couvrent les établissements des entreprises de 10 salariés ou plus du champ privé, situés en France métropolitaine et dans les départements-régions d'Outremer (Drom) hors Mayotte. Sont exclus du champ l'agriculture, l'intérim, les particuliers employeurs et les emplois publics.

    Elles proviennent de l’enquête Activité et conditions d’emploi de la main-d’œuvre (Acemo) trimestrielle pour les entreprises de 10 salariés ou plus. Les données d'emplois occupés proviennent des effectifs trimestriels produits par l'Acoss (excepté lors de l'estimation provisoire à T+45 jours où le chiffre du dernier trimestre est déterminé à partir des données d'emploi de l'enquête Acemo).

    La Dares publie des données trimestrielles par secteurs d’activité :

    • le taux d’emplois vacants ;
    • le nombre d’emplois occupés ;
    • le nombre d’emplois vacants.

    Les emplois vacants au 3e trimestre 2022

    Au 3e trimestre 2022, dans les entreprises de 10 salariés ou plus du champ de l’enquête Acemo, le taux d’emplois vacants s’élève à 2,5 % (estimation inchangée par rapport à celle parue le 17 novembre 2022). Il progresse de 0,1 point sur le trimestre et de 0,5 point sur l’année.

    Entre le 2e et 3e trimestre 2022, le taux d’emplois vacants augmente dans la construction et le tertiaire marchand (+0,1 point). En revanche, il se replie dans l’industrie (-0,1 point) et reste stable dans le tertiaire non marchand.

    Sur un an, le taux d’emplois vacants augmente dans tous les secteurs : +0,6 point dans la construction, +0,5 point dans l’industrie, +0,5 point dans le tertiaire marchand, +0,3 point dans le tertiaire non marchand.

    Au total, on compte 372 100 emplois vacants au 3e trimestre 2022, en progression par rapport au trimestre précédent (+3 %). Le nombre d’emplois vacants augmente notamment dans le tertiaire marchand (+6 %) et la construction (+4 %), mais recule dans l’industrie (-6 %) et le tertiaire non marchand (-1 %).

    Par rapport à la situation avant la crise sanitaire, le nombre d’emplois vacants augmentent très fortement (+76% par rapport au 4e trimestre 2019) et de façon généralisée à tous les secteurs : +87% dans l’industrie, +75 % dans le tertiaire marchand, +74 % dans le tertiaire non marchand et +65 % dans la construction.

    Au 3e trimestre 2022, 50 % des emplois déclarés vacants correspondent à des emplois inoccupés (c’est-à-dire qui ont été occupés et ne le sont plus), 25 % à des emplois nouvellement créés et 21 % à des emplois encore occupés et sur le point de se libérer. Pour le reste des emplois vacants, le type n’est pas renseigné. Par rapport au 2e trimestre 2022, la part des emplois vacants nouvellement créés baisse (-1 point) au profit de la part des emplois dont le type n’est pas renseigné (+1 point).

    Les estimations d’emplois vacants du 1er trimestre 2020 ne sont pas disponibles en raison d’une interruption temporaire de l’enquête Acemo trimestrielle lors de la crise sanitaire liée au Covid-19. 

    Évolution du taux d’emplois vacants du 2e trimestre 2003 au 3e trimestre 2022