Enquête / source
Clôturée

Santé et itinéraire professionnel (Sip)

L’enquête visait à explorer les liens entre les problèmes de santé et les parcours professionnels et conditions de travail.

L’enquête Sip visait d’une part à mieux connaître les déterminants de la santé liés aux conditions de travail et aux parcours professionnels : comment les conditions physiques et organisationnelles du travail, les expositions aux risques, les discontinuités et les ruptures du parcours professionnel contribuent-elles, dans la durée, à construire, à préserver ou à fragiliser leur état de santé ?

L’enquête devait d’autre part permettre de repérer l’impact de l’état de santé sur le parcours professionnel des personnes, les aléas de carrière ou les discriminations éventuelles qu’elles ont pu rencontrer : en quoi des événements de santé, qu’ils soient déterminés ou non par l’environnement professionnel, induisent-ils des ruptures ou au contraire sont-ils compatibles avec une continuité de l’itinéraire professionnel, en fonction des ressources individuelles et collectives dont disposent les personnes ? Là aussi, il est important de prendre en compte d’éventuels décalages temporels.

Un objectif complémentaire avait été fixé pour la vague 2010 : disposer, conformément aux recommandations intermédiaires du Collège d’expertise sur le suivi statistique des risques psychosociaux au travail, d’une observation des risques psychosociaux encourus par l’ensemble de la population active occupée au moment de l’enquête.
 

Cette enquête est désormais terminée.

 

Caractéristiques de l'enquête

Champ statistique

Individus vivant en ménage ordinaire en France métropolitaine âgés de 20 à 74 ans en 2006 , quelle que soit leur situation vis-à-vis du marché du travail (actifs occupés, chômeurs ou inactifs, retraités, etc).

Champ géographique France métropolitaine.
Mode de collecte La vague 2006 de l’enquête Sip s’appuyait sur un questionnaire informatisé (Capi), une grille biographique et un auto-questionnaire papier.
La vague 2010 de l’enquête Sip se déroule intégralement sous Capi. Après un entretien en face à face avec un enquêteur, un auto-questionnaire sous Capi avec casque audio est soumis à l’enquêté.