Les représentants du personnel. Quelles ressources pour quelles actions ?

GIF - 3.9 ko

En 2011, 6 % des salariés des établissements de 11 salariés et plus du secteur marchand non agricole, soit 600 000 personnes, ont déclaré détenir au moins un mandat d’élu titulaire ou suppléant, ou de délégué syndical. Le nombre de mandats de représentants du personnel titulaires est estimé à 767 000. Présents depuis plus longtemps que leurs collègues, les représentants du personnel sont en outre plus syndiqués : un tiers des salariés syndiqués détiennent au moins un mandat.

Dans près de la moitié des établissements dotés de représentants du personnel, ces derniers déclarent avoir consacré beaucoup de leur temps aux contacts directs avec les salariés et, dans plus d’un quart des cas, aux réunions d’instances représentatives ou aux négociations collectives. À caractéristiques comparables des établissements et des entreprises, les représentants des salariés syndiqués disposent de plus de ressources (formation, expertise externe, heures de décharge…) pour exercer leurs fonctions et déclarent un répertoire d’actions plus large que les élus non syndiqués.

Dans 38 % des établissements, les représentants du personnel estiment insuffisant le nombre de candidats aux fonctions de représentants du personnel, en premier lieu par manque d’intérêt des salariés, mais aussi par crainte que cela ne nuise à leur carrière. Dans 30 % des établissements où des représentants du personnel syndiqués ont été interrogés, ceux-ci déclarent, par ailleurs, que leur mandat « a été un frein à la carrière professionnelle », contre 4 % des établissements où le répondant est un élu sur une liste non syndicale. Enfin, si plus de la moitié des salariés considère que les représentants du personnel traduisent bien leurs aspirations et que les syndicats leur rendent des services, ils sont sceptiques quant à la capacité de leurs représentants à influencer les décisions de la direction dans les négociations.

Dares Analyses 2014-084 - Les représentants du personnel. Quelles ressources pour quelles actions ?