Publication

Activité et conditions d’emploi de la main-d’œuvre pendant la crise sanitaire Covid-19 en octobre 2020

Synthèse des résultats de l’enquête flash

En octobre, l’activité recule légèrement, pour la première fois depuis la reprise.

En octobre, l’activité recule légèrement, pour la première fois depuis la reprise. Cette dégradation est particulièrement marquée dans l’hébergement restauration, les transports (qui comprend le transport aérien) et les « autres activités de service » (qui comprend les arts, spectacles et activités récréatives). Les pertes d’activité sont avant tout dues à un choc de demande (67 %, après 80 %), mais la baisse d’activité pour cause de fermetures administratives est en très forte hausse ce mois-ci (23 % après 8 % en septembre), notamment dans l’hébergement restauration et les « autres activités de service ».

Le nombre de salariés en activité partielle rebondit légèrement, après une baisse continue depuis avril, avec 1,6 million de salariés effectivement en activité partielle, après 1,3 million en septembre (révisé) et en août. La proportion de salariés sur site reste élevée : fin octobre, six salariés sur dix travaillaient sur site (contre sept sur dix fin septembre) et 15 % des salariés télétravaillent en moyenne sur la semaine du 26 octobre. Sur tout le mois d’octobre, 19 % des salariés ont été au moins un jour en télétravail, dont 41 % trois jours par semaine au moins.

Les perspectives des entreprises (interrogées juste après le reconfinement) sont marquées par une incertitude toujours croissante et se dégradent nettement dans les secteurs affectés par les fermetures administratives. Enfin, les intentions de recours des entreprises aux quatre principales mesures du plan de relance sont en légère hausse ce mois-ci, l’aide à l’apprentissage et l’aide à l’embauche des jeunes arrivant en tête.