Publication

Temps partiels, contrats aidés et contrats à durée déterminée dans les très petites entreprises

44 % des salariés concernés en juin 2003

Le salarié à temps partiel type : une femme employée dans les services.

Les très petites entreprises (TPE) recourent davantage à des formes d'emploi à durée limitée ou à temps partiel et à des contrats aidés par l'État que leurs homologues de 10 salariés ou plus. En juin 2003, seulement 56 % des salariés des TPE étaient employés à temps complet, sous un contrat à durée indéterminée et sans aide spécifique. Le recours au temps partiel demeure une particularité des TPE, notamment les temps partiels courts. Même si cette pratique est moins fréquente depuis un an, elle concerne 27,9 % des salariés, en juin 2003, contre 32 % un an plus tôt. Ce sont en majorité des femmes.

La part des contrats à durée déterminée se maintient à un niveau élevé : en juin 2003, 14,3 % des salariés sont concernés, contre 6,7 % dans les entreprises de 10 salariés ou plus. En revanche, les TPE utilisent moins que dans le passé les aides ciblées de l'État pour embaucher leurs salariés, notamment du fait de l'arrêt de l'abattement de cotisations en faveur du temps partiel. Les dispositifs de formation en alternance, essentiellement des contrats d'apprentissage, représentent la moitié des emplois aidés en juin 2003.

Le processus de réduction du temps de travail engagé entre 2000 et 2002 dans les TPE ne s'est pas poursuivi entre juin 2002 et juin 2003. La durée hebdomadaire moyenne de travail d'un salarié à temps complet s'est ainsi stabilisée à 37,2 heures.

En juin 2003, un salarié travaillant à temps complet dans une TPE a perçu en moyenne 1 960 euros brut (+ 2,6 % en un an).

Sur le même sujet

Données
PoEm - Tableau de bord des politiques de l'emploi
Données
L'emploi salarié