Publication

Quelle insertion professionnelle après un contrat de professionnalisation ?

Trois bénéficiaires sur quatre en emploi six mois après la fin de leur contrat

Six mois après la fin d’un contrat de professionnalisation entre 2017 et 2019, 75 % des personnes sont en emploi et 47 % en contrat durable (CDI, CDD de plus de six mois ou titulaire de la fonction publique) non aidé.

Parmi les sortants en 2019, les personnes en emploi ou scolarisées avant leur contrat de professionnalisation occupent un peu plus souvent un poste six mois après la fin du contrat (78 %). 17 % des sortants ne mènent pas leur contrat jusqu’au terme initialement prévu : leur taux d’emploi est inférieur de plus de 10 points à celui des autres.

L’obtention de la qualification préparée pendant le contrat de professionnalisation s’accompagne d’une meilleure insertion en emploi à six mois (79 % pour les sortants de 2019 qui en dispose, contre 60 % pour les sortis sans qualification la même année). Les bénéficiaires qui préparent un diplôme reconnu par l’État et enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles sont plus souvent en emploi (77 %). C’est cependant la préparation d’une qualification de branche qui favorise le plus l’accès à un emploi durable non aidé (50 %).

Les sortants du secteur tertiaire, notamment des entreprises du commerce ou de l’hébergement-restauration, sont les moins bien insérés six mois après leur contrat de professionnalisation (69 % et 66 % des sortants de 2019 sont en emploi). 6 bénéficiaires en emploi sur 10 restent dans le même secteur et la moitié dans la même entreprise.

Sur le même sujet

Données
PoEm - Tableau de bord des politiques de l'emploi
Données
Le contrat de professionnalisation
Publication
Le contrat de professionnalisation en 2019