Publication

Les ruptures conventionnelles en 2021

De nouveau en hausse après la crise sanitaire

En 2021, 454 000 ruptures conventionnelles individuelles sont homologuées dans le secteur privé en France métropolitaine.

Elles repartent à la hausse après une baisse due à la crise sanitaire en 2020 (+6,1 %, après -3,6 %) et dépassent de 2,3 % leur niveau de 2019. Ce rebond se manifeste dans toutes les régions et dans la plupart des secteurs d’activité, excepté l’information-communication et les activités financières et d’assurance (respectivement -4,5 % et -0,4 % par rapport à 2020).

Les ruptures conventionnelles augmentent pour toutes les tranches d’âges. Si elles ralentissent chez les cadres (+1,6 % après +2,3 % en 2020 et +10,0 % en 2019), elles repartent fortement à la hausse dans les autres catégories socio-professionnelles où elles s’étaient repliées en 2020. À rémunération et ancienneté données, les cadres ont de meilleures indemnités de rupture : la moitié d’entre eux reçoivent au moins 0,30 mois de salaire par année d’ancienneté, contre 0,25 chez les ouvriers et les employés.

Autres éditions