Publication

Les mouvements de main-d'œuvre au premier trimestre 2002

Nettement moins d'embauches

Les flux de main-d'oeuvre fléchissent au début de l'année 2002, en raison d'un repli des entrées pour tous les secteurs, conduisant à un resserrement du solde des entrées et des sorties.

Ce repli est plus marqué pour les établissements de 50 salariés ou plus. Le recours au contrat à durée déterminée dans les embauches continue d'augmenter sauf dans la construction.

Les sorties sont stables avec des démissions de moins en moins fréquentes et des licenciements économiques en forte augmentation, notamment dans l'industrie.

Le ralentissement conjoncturel touche également les cadres pour qui les embauches sous CDI et les démissions sont beaucoup moins nombreuses. Les ouvriers qualifiés démissionnent moins et sont les plus exposés à la montée des licenciements économiques.

Sur le même sujet

Données
Les mouvements de main-d’œuvre
Publication
Données
Les licenciements