Publication

Les mouvements de main-d'œuvre au 1er trimestre 2001 : plus de sorties, un peu moins d'entrées

Au premier trimestre 2001, la mobilité des salariés reste très élevée mais se caractérise par davantage de sorties et un peu moins d’entrées.

Signe annonciateur du retournement conjoncturel, la part des contrats à durée indéterminée dans les embauches diminue légèrement, surtout dans les petits établissements. Toutes les catégories socioprofessionnelles évoluent dans ce sens à l’exception des ouvriers qualifiés dans les grands établissements.

Autres éditions

Sur le même sujet

Données
Les embauches
Données
Les fins de période d’essai