Publication

Des fins de période d’essai plus répandues dans le tertiaire, des départs en retraite plus fréquents dans l’industrie

Tous secteurs confondus, en 2019, 19 % des CDI sont rompus durant la période d’essai. Ce motif de rupture est moins fréquent dans l’industrie et la construction (respectivement 12% et 13% des fins de CDI) que dans le tertiaire (20%).

En 2019, dans les secteurs privés (hors agriculture, intérim et particuliers employeurs) de France métropolitaine, la démission est le motif de fin de CDI le plus fréquent (42% des ruptures). C’est le cas quel que soit le secteur d’activité. Cette proportion est toutefois plus basse dans l’industrie (36% des fins de CDI en 2019), notamment dans la fabrication de matériel de transport (32%). Elle est plus élevée dans la construction (44%) et le tertiaire (42%). Au sein de ce dernier, elle atteint même 47% dans le secteur de l’information et de la communication.

Tous secteurs confondus, en 2019, 19 % des CDI sont rompus durant la période d’essai. Ce motif de rupture est moins fréquent dans l’industrie et la construction (respectivement 12% et 13% des fins de CDI) que dans le tertiaire (20%). En particulier, l’hébergement et la restauration y a plus recours (30%) que les autres secteurs.

En 2019, 16% des ruptures de CDI font suite à des licenciements non économiques. Ces derniers sont un peu plus répandus dans la construction (18%), les transports et l’entreposage (20%) et les services aux entreprises (19%) ; inversement, ils sont moins fréquents dans le secteur de l’information et de la communication (8%).

12% des CDI prennent fin suite à une rupture conventionnelle en 2019, une proportion assez similaire dans les trois principaux secteurs d’activité (13% dans l’industrie et la construction ; 12% dans le tertiaire). Le secteur des transports et de l’entreposage ainsi que celui de l’hébergement et de la restauration y recourent moins (8% et 9% des ruptures respectivement), tandis que celui des activités immobilières l’utilise plus fréquemment (20%).

Si les départs en retraite représentent en moyenne 6% des fins de CDI en 2019, cette part est nettement plus élevée dans l’industrie (14%) que dans la construction et le tertiaire (5%). Au sein de l’industrie, elle atteint même 30% dans la fabrication de matériels de transport.

Enfin, les licenciements économiques concernent 3% des ruptures de CDI en 2019. Ils sont légèrement plus fréquents dans l’industrie (5 %) que dans la construction ou le tertiaire (respectivement 4% et 3%), et notamment dans la fabrication de biens d’équipement (6 %).

Sur le même sujet

Données
Les fins de période d’essai
Données
Les ruptures conventionnelles
Données
Les démissions