En France, la croissance économique du premier semestre a été inférieure aux prévisions : après un rebond en début d'année, le PIB enregistre une baisse de -0,3 % au deuxième trimestre 2003.

Le ralentissement économique à l'œuvre depuis plus de deux ans s'est donc prolongé, comme chez la plupart de nos partenaires. Principalement impulsé par le secteur des services, et dans une moindre mesure par la construction, l'emploi résiste bien à l'absence de croissance, cependant que l'industrie ne
parvient pas à s'extraire de la récession.

Cette résistance de l'emploi a pour revers une stagnation de la productivité. Le chômage continue de croître, les salaires ralentissent et les difficultés de recrutement déclinent, témoignant de l'atonie persistante du marché du travail.

Autres éditions

Sur le même sujet

Données
PoEm - Tableau de bord des politiques de l'emploi
Dossier
Données
Les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi