Politiques de l’emploi

Zone Centrale

Les politiques de l’emploi recouvrent les interventions publiques sur le marché du travail, qui ont pour objectif d’en améliorer le fonctionnement, d’accroître et préserver l’emploi, ainsi que de réduire le chômage et les discriminations à l’embauche. Ces politiques, qui peuvent cibler des publics particuliers et prendre des formes différentes, sont régulièrement classées en deux catégories :

  • Passives, comme l’indemnisation du chômage et les mesures de retrait d'activité anticipé ;
  • Actives, telles que les dispositifs de soutien à la création d’emplois dans le secteur marchand ou non marchand, la formation professionnelle, l’accompagnement des demandeurs d’emploi.

Parmi les bénéficiaires des politiques actives de l’emploi, fin 2019, près de 1,6 million de personnes occupent un emploi aidé en France métropolitaine, c’est-à-dire un emploi bénéficiant d’une aide publique, hors allégements généraux de cotisations sociales et dispositifs sectoriels. Il s’agit de bénéficiaires de contrats aidés (199 000), d’étudiants en alternance (698 000), qu’ils soient en formation initiale ou en reprise d’études, et de bénéficiaires d’autres dispositifs d’aide à l’emploi (667 000), parmi lesquels se trouvent principalement les créateurs d’entreprises aidés (639 000). Le nombre de bénéficiaires d’emplois aidés augmente de 359 000 sur un an (+29,8 %), après deux années de baisse ; il dépasse ainsi légèrement son niveau de fin 2015 pour atteindre son plus haut depuis 1990. 
 

Toutes les productions sur

Politiques de l’emploi ( 2 résultats )

2 résultats

  • Publication

    L'insertion par l'activité économique en 2014

    Fin 2014, près de 130 000 salariés en insertion travaillent dans une structure de l’insertion par l’activité économique (IAE), correspondant à 64 600 équivalents-temps plein.

  • Publication

    Les embauches dans les zones de revitalisation rurale en 2006-2007

    En 2007, le rythme de croissance des embauches exonérées dans les zones de revitalisation rurale (ZRR) ralentit : près de 13 000 salariés ont été embauchés, soit une hausse de 11 % après 31 % entre 2005 et 2006.