Enquête / source
Clôturée

Retour à l’emploi

L'enquête visait à mesurer l’effet de l’accompagnement renforcé, délivré dans le cadre du contrat de sécurisation professionnelle (CSP), sur le retour à l’emploi.

Enquête menée auprès de bénéficiaires du contrat de sécurisation professionnelle (CSP) et de populations de référence.

La Dares et l’Unédic, avec le soutien financier du fonds de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), menaient en 2015 une enquête nationale (métropole et Dom) auprès de personnes qui se sont inscrites à Pôle emploi en avril-mai 2014 à la suite d’un licenciement ou d’une rupture conventionnelle.

Cette enquête visait à mesurer l’effet de l’accompagnement renforcé délivré dans le cadre du contrat de sécurisation professionnelle (CSP) sur le retour à l’emploi, en comparant les trajectoires des personnes en ayant bénéficié avec celles d’autres personnes ayant été confrontées à une problématique de reclassement sur la même période (personnes s’étant inscrites à Pôle emploi à la suite d’un licenciement ou d’une rupture conventionnelle).

Les principaux thèmes abordés étaient :

  • pour les personnes éligibles au CSP, la nature et la qualité de l’information reçue sur le dispositif lors de l’adhésion, les motifs d’adhésion ou de refus ;
  • pour l’ensemble des personnes interrogées, la description du suivi dont elles ont bénéficié à la suite de leur inscription à Pôle emploi (entretiens avec leur conseiller, aide reçue dans leur recherche d’emploi, accès aux formations, périodes d’immersion ou stages en entreprise, offres d’emploi reçues…) ;
  • les caractéristiques de l’emploi occupé avant le licenciement ou la rupture conventionnelle (ancienneté dans l’entreprise, secteur d’activité, temps de travail…) ;
  • le repérage des périodes d’emploi / formation / recherche d’emploi / inactivité entre l’inscription à Pôle emploi et la date de l’enquête ;
  • la situation professionnelle à la date de l’enquête et, pour les personnes en emploi, la description de l’emploi occupé (secteur d’activité, type de contrat, temps de travail, conditions de travail…), et, pour les autres, les difficultés rencontrées dans la recherche d’emploi ou les raisons de non-recherche ;
  • la situation familiale et les conditions de vie (accès aux transports, logement).

Cette enquête comprenait deux vagues d’interrogation :

  • Une première vague, en mai-juin 2015, soit 13 mois après l’inscription à Pôle emploi, visait notamment à décrire les trajectoires depuis l’inscription à Pôle emploi, en insistant notamment sur les aides et le suivi dont les personnes ont pu bénéficier.
  • Une seconde vague, en octobre-novembre 2015, soit 18 mois après l’inscription à Pôle emploi, était davantage consacrée à la situation sur le marché du travail et au retour à l’emploi.

Cette enquête est désormais terminée.

 

Caractéristiques de l'enquête

Périodicité Ponctuelle.
Champ statistique

Personnes qui se sont inscrites à Pôle emploi en avril-mai 2014 à la suite d’un licenciement ou d’une rupture conventionnelle.

Champ géographique France entière.
Mode de collecte Les données ont été collectées par téléphone par l’institut TNS-Sofres.
Calendrier Une première vague, en mai-juin 2015.
Une seconde vague, en octobre-novembre 2015.