Enquête / source
Clôturée

Le devenir des signataires d’un contrat d’autonomie (2010-2011)

L'enquête permet de mieux comprendre le passage en dispositif et les modalités d’accompagnement et de décrire la trajectoire professionnelle des signataires et leurs caractéristiques sociodémographiques.

Mis en place dans le cadre du plan « Espoir Banlieue », le contrat d’autonomie est un dispositif qui concerne les jeunes en recherche d’emploi résidant dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Dans les 35 départements retenus pour la mise en œuvre du projet en juillet 2008, des opérateurs privés ou publics de placement ont été choisis pour prendre en charge l’accompagnement des jeunes de 16 à 25 ans domiciliés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et volontaires pour bénéficier d’une prestation renforcée d’accès à l’autonomie.

L’objectif de cette enquête est double :

  • elle doit permettre de mieux comprendre le passage en dispositif et les modalités d’accompagnement : il s’agit de recueillir des éléments sur les conditions d’accès au dispositif, les motifs d’adhésion, le déroulement du contrat (formations suivies pendant la phase de recherche, moyens mis en œuvre par l’opérateur…), les motifs de ruptures de contrat, l’opinion du jeune sur le dispositif ;
  • elle doit également permettre de décrire la trajectoire professionnelle des signataires et leurs caractéristiques sociodémographiques. La deuxième vague de l’enquête s’attache essentiellement à compléter ce dernier point.

Elle a permis de comparer la situation des signataires avec une année de recul.

Caractéristiques de l'enquête

Périodicité Enquête ponctuelle.
Champ statistique

Le champ de l’enquête est constitué des personnes (jeunes de 16 à 25 ans – ou 30 ans dans certains cas – essentiellement issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville) ayant signé un contrat d’autonomie entre janvier 2009 et décembre 2009. La deuxième vague de l’enquête porte sur l’ensemble des répondants à la première vague.

La première vague d’interrogation a permis de réaliser 4 876 entretiens complets, soit 51 % des 9 565 numéros de téléphone exploitables. La deuxième vague a permis de réaliser 3 170 entretiens soit 65 % des réponses en première vague.

Champ géographique Entreprises situées en France métropolitaine et Dom (hors Mayotte).
Mode de collecte Enquête téléphonique.
Calendrier 1 re vague réalisée en mai-juin 2010 ;
2 e vague réalisée en juin-juillet 2011.