Emploi

Zone Centrale

L’emploi recouvre l’ensemble des personnes exerçant une activité professionnelle rémunérée, qu’elle soit salariée ou non (micro ou auto-entrepreneurs, indépendants, commerçants, artisans etc.). Il peut être analysé en caractérisant les emplois existants à une date donnée (le stock de personnes en emploi) et, de manière complémentaire, en décrivant les embauches et les fins de contrats (les flux comptabilisés au travers des mouvements de main-d’œuvre).

En France, durant les dernières décennies, le marché du travail est marqué par une forte augmentation des contrats à durée déterminée (CDD) dans les embauches (flux), leur part dans l’emploi salarié (le stock) restant toutefois plus contenue. Ceci traduit une nette diminution des durées des contrats.

La Dares diffuse principalement des données sur les mouvements de main-d’œuvre (les embauches et les fins de contrats, par motif, âge, etc.) ainsi que sur l’emploi intérimaire, et elle propose des analyses sur l’ensemble des dimensions de l’emploi (saisonniers, contrats courts, etc.).

Toutes les productions sur

Emploi ( 982 résultats )

982 résultats

  • Publication

    Enquête Acemo au 1er juillet 1988

    Dans les secteurs marchands non agricoles, l'emploi salarié a progressé de 0,1 % au deuxième trimestre 1988 en données corrigées des variations saisonnières.

  • Publication

    La structure des emplois de mars 1984 à mars 1987

    Création d'emplois pour les cadres et les professions intermédiaires, réduction pour les employés et surtout les ouvriers, telles sont les grandes lignes de l'évolution de l'emploi par professions dans les établissements de plus de dix salariés entre mars 1984 et mars 1987.

  • Publication

    Les mouvements de main-d'œuvre au premier trimestre 1988

    Les établissements de 50 salariés et plus concernés par la déclaration des mouvements de main-d'oeuvre employaient au début du premier trimestre 1988 environ 6 100 000 salariés.

  • Publication

    L'emploi dans l'intérim en 1987

    Le travail temporaire, après avoir connu une longue période de croissance (1972-1980), puis une période plus courte de régression (1981-1984) due à la conjoncture économique et aux modifications de la législation, a vu augmenter son activité de façon soutenue en 1985 et 1986.

  • Publication

    Les mouvements de main-d'œuvre au quatrième trimestre 1987

    Les établissements de 50 salariés et plus concernés par la déclaration des mouvements de main-d'oeuvre employaient au début du quatrième trimestre 1987 environ 6 200 000 salariés. Au cours de ce trimestre, il y a eu dans ces établissements 329 000 entrées et 415 000 sorties.

  • Publication

    Les mouvements de main-d'œuvre au troisième trimestre 1987

    Les établissements de 50 salariés et plus employaient au début du troisième trimestre 1987 environ 6 250 000 salariés. Au cours de ce trimestre, il y a eu dans ces établissements 534 000 entrées et 613 000 sorties, soit une perte nette de 79 000 salariés en données brutes.

  • Publication

    Les mouvements de la main-d'œuvre au premier semestre 1987

    Les établissements de 50 salariés et plus employaient au début de l'année 1987 environ 6 200 000 salariés. Au cours du premier semestre, il y a eu dans ces établissements 695 000 entrées et 659 000 sorties soit un gain net de 36 000 salariés en données brutes.

  • Publication

    Les mouvements de la main-d'œuvre en 1986

    Dans les établissements de 50 salariés et plus comme pour l'ensemble des établissements, l'évolution de l'emploi salarié a été plus favorables en 1986 qu'en 1985.