Données

Le chômage partiel

Ces données présentent le nombre de demandes d'activité partielle (DAP) déposées chaque trimestre depuis 2008 et le recours effectif à l'activité partielle (nombre d’heures consommées, montants, nombre de salariés concernés).

Définition, sources et champ

Le dispositif de l’activité partielle (ou chômage partiel) permet aux établissements confrontés à des difficultés temporaires de diminuer ou suspendre leur activité tout en assurant aux salariés une indemnisation pour compenser leur perte de salaire. L’indemnisation, assurée par l’employeur, est partiellement prise en charge par l’État et l’Unédic.

Jusqu'à fin septembre 2014, les demandes d'activité partielle étaient enregistrées par les unités territoriales des Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte). Depuis, les établissements déposent directement leur demande d'activité partielle via l'Extranet-Activité Partielle.

La Dares propose des données trimestrielle sur : 

  • les autorisations d’activité partielle (nombre d’heures) déposées en France depuis le premier trimestre 2008 (en brut). En raison de la suppression de l’obligation d’autorisation de mars 2012 à novembre 2012, les données ne sont pas publiées du 1er trimestre 2012 au 1er trimestre 2013. Ces données sont publiées avec un recul d’un trimestre ; 
  • le recours effectif à l’activité partielle (nombre d’heures consommées, montants, nombre de salariés concernés) en France depuis le 1er trimestre 2008 (en brut et en CVS). Ces données sont publiées avec un recul de 3 trimestres.

Un trimestre de recul est nécessaire pour disposer de données suffisamment consolidées sur les autorisations. Ce délai est de 8 mois pour les données relatives aux consommations.

L'activité partielle au 1er trimestre 2019

Après une forte hausse fin 2018, liée au mouvement des « gilets jaunes », le nombre d’heures d’activité partielle hors secteur automobile repart à la baisse au 1er trimestre 2019 (-19 % sur un an, données brutes). Cette baisse touche la plupart des secteurs, mais plus particulièrement ceux de l’agriculture, de la construction et des transports.

En raison de déclarations incomplètes dans le secteur de l’automobile, les heures d’activité partielle consommées dans ce secteur, dans l’industrie ainsi que dans le total de l’économie sont manquantes depuis le 1er trimestre 2017.