Données

La durée individuelle du travail

Les données présentent la durée habituelle hebdomadaire (semaine normale sans événement exceptionnel) et la durée annuelle effective (nombre d’heures effectivement prestées au cours d’une période de référence).

Définition, source et champ

La mesure de la durée individuelle du travail des actifs est un sujet complexe, du fait de la multiplicité des concepts mobilisables et des différentes sources disponibles. Elle peut être abordée à partir de deux définitions :

  • la durée habituelle hebdomadaire : elle s’applique à une semaine normale sans événement exceptionnel (jour férié, congé, etc.). Elle inclut donc toutes les heures habituellement effectuées par la personne interrogée, y compris les heures supplémentaires régulières, rémunérées ou non.
  • la durée annuelle effective : définie par le Bureau international du travail, elle correspond au nombre d’heures effectivement prestées au cours d’une période de référence. Elle inclut donc toutes les heures travaillées, y compris les heures supplémentaires rémunérées ou non, mais elle exclut les heures non travaillées pour cause de congé annuel, jours fériés, maladie, accidents, maternité, paternité. Le temps de déplacement entre le domicile et le travail, ainsi que les temps de repas, ne sont pas pris en compte.
    Du fait de la multiplication des outils individuels ou collectifs permettant de faire varier d’une semaine à l’autre la durée du travail, la durée annuelle effective du travail est l’indicateur le plus pertinent de mesure des temps travaillés. 

La Dares s’appuie sur l’enquête Emploi de l’Insee (annuelle jusqu’en 2002 ; en continu depuis 2003).