Focus sur les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en juillet 2020

Situation sur le marché du travail durant la crise sanitaire

Les évolutions d’un mois sur l’autre du nombre de demandeurs d’emploi sont souvent très volatiles et parfois difficiles à interpréter. Il est donc généralement préférable d’en analyser les évolutions trimestrielles, plutôt que les variations mensuelles. Néanmoins, compte tenu du caractère inhabituel de la situation économique liée à la crise sanitaire, les données mensuelles ont connu des évolutions inhabituelles depuis mi-mars 2020. C’est la raison pour laquelle la Dares et Pôle emploi ont choisi de fournir des analyses des statistiques mensuelles dans une note spécifique depuis le début de la crise sanitaire.

Après de fortes perturbations en début de crise, les évolutions des principales séries nationales concernant les demandeurs d’emploi en juillet sont assez similaires à celles observées en mai et en juin, elles sont commentées ci-dessous, de façon plus légère qu’au cours des mois précédents.

Sauf situation exceptionnelle, les statistiques mensuelles ne feront ainsi plus l’objet d’un focus spécifique à partir du mois prochain. Les données mensuelles continueront néanmoins, comme c’était le cas avant la crise, d’être mises en ligne.

En juillet 2020, en France hors Mayotte, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi n’ayant exercé aucune activité (catégorie A) baisse de nouveau fortement (-174 300, après -204 700 en juin et -149 900 en mai) mais demeure à un niveau élevé (4 046 600). Comme en mai et en juin, la diminution du nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A s’explique principalement par leur passage en activité réduite, de sorte que le nombre de demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite au cours du mois (catégories B et C) continue d’augmenter (+129 400). Au total, l’effectif des catégories A, B et C diminue (-44 900), pour la première fois depuis mars 2020.

Cette baisse du nombre de personnes en catégories A, B, C intervient dans un contexte d’une légère diminution des entrées (-11 500) et d’une nouvelle augmentation des sorties (+62 500 après +132 400 en juin) de ces catégories.

Après une baisse le mois dernier (-19 500), le nombre de demandeurs sans emploi et non tenus de rechercher un emploi (catégorie D), en raison notamment d’une formation, d’une maladie ou d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP), rebondit fortement en juillet (+38 600, soit +13,0 %), sous l’effet d’une augmentation du nombre de demandeurs d’emploi en formation.

Enfin, s’agissant des personnes inscrites en emploi et non tenues de rechercher un emploi (catégorie E), leur nombre continue de reculer (-6 800 après -8 300 en juin).

pdf Focus sur les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en juillet (...) Téléchargement (410.4 ko)
Pour consulter les données associées :