L’activité partielle

Les séries trimestrielles

Le dispositif de l’activité partielle (ou chômage partiel) permet aux établissements confrontés à des difficultés temporaires de diminuer ou suspendre leur activité tout en assurant aux salariés une indemnisation pour compenser leur perte de salaire. L’indemnisation, assurée par l’employeur, est partiellement prise en charge par l’État et l’Unédic.

La Dares publie trimestriellement des données sur :

- les autorisations d’activité partielle (nombre d’heures) depuis le premier trimestre 2008 (en brut). En raison de la suppression de l’obligation d’autorisation de mars 2012 à novembre 2012, les données ne sont pas publiées du 1er trimestre 2012 au 1er trimestre 2013. Ces données sont publiées avec un recul d’un trimestre ;

- le recours effectif à l’activité partielle (nombre d’heures consommées, montants, nombre de salariés concernés) depuis le 1er trimestre 2008 (en brut et en CVS). Ces données sont publiées avec un recul de 3 trimestres.

Ces statistiques sont publiées la première quinzaine des mois de janvier, avril, juillet et octobre. Les statistiques sont susceptibles d’être révisées d’un trimestre à l’autre.

Avertissement :

En raison de déclarations incomplètes dans le secteur de l’automobile, les heures d’activité partielle consommées dans ce secteur, dans l’industrie ainsi que dans le total de l’économie sont sous-estimées. Elles ne sont donc plus diffusées ("n.d." dans les séries) à partir du 1er trimestre 2015.
Cette anomalie ne concerne que les heures consommées mais pas celles autorisées.

Par ailleurs, l’analyse des glissements annuels des heures d’activité partielle hors secteur automobile autorisées et effectivement consommées montre une poursuite de la baisse des heures d’activité partielle entamée depuis 2016 : ainsi après -10 % entre le T1 2016 et le T1 2017, les heures chômées (automobile exclue) diminuent sur un an de 17 % au T2 2017.

Cette baisse au T2 s’explique par celle du secteur de la construction-BTP, -45 % entre le T2 2017 et 2016 après -48 % entre le T1 2017 et 2016 (dont la conjoncture se porte plutôt bien fin 2017 et début 2018 ; cf par ex http://www.cerc-actu.com/upload/document/Essentiel_Conjoncture_avril_2018.pdf) et celle dans l’agriculture (ce secteur continue de se redresser après une période de grippe aviaire, +26 % entre le T2 2017 et 2016 après +209 % entre le T1 2017 et 2016).

- L’activité partielle au 4e trimestre 2017