Les personnes en situation contrainte sur le marché du travail dans l’Union européenne

La Dares a apporté son expertise à la publication La France dans l’Union européenne (Insee Références, édition 2019) qui rassemble les principales données économiques et sociales permettant de situer la France par rapport à ses partenaires européens.

Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) est une mesure largement répandue qui répond à des critères stricts de disponibilité et de recherche d’emploi. Toutefois, cet indicateur ne tient pas compte de l’ensemble de la main-d’œuvre qui souhaiterait travailler davantage. Il n’inclut pas non plus ceux qui souhaitent travailler mais ne font pas de démarches actives de recherche ou ne sont pas immédiatement disponibles. Prendre en compte les indicateurs de sous-emploi et de halo du chômage permet d’avoir un diagnostic renforcé sur les déséquilibres des marchés du travail. En France métropolitaine, en plus des 2,6 millions de chômeurs en 2017, 3,0 millions d’individus sont aussi contraints sur leur offre de travail.

Dans l’Union européenne (UE), considérer l’ensemble de cette main-d’œuvre contrainte ou « sous-utilisée » révèle, pour certains pays, des situations différentes de celles découlant d’une seule lecture du taux de chômage. Si la hiérarchie globale reste peu changée, elle amène à relativiser les bonnes performances de pays comme le Royaume-Uni ou les Pays-Bas et permet à d’autres États, comme la Pologne ou la Slovaquie, de sortir plus favorablement de l’analyse. La position de la France dans la hiérarchie des pays européens reste plutôt stable, que soit considéré le seul taux de chômage ou la sous-utilisation de la main-d’œuvre dans son ensemble. Une analyse plus fine du taux de sous-utilisation en fonction de l’âge, du sexe et du diplôme révèle enfin que les barrières à l’emploi touchent différemment les pays et les individus selon leurs caractéristiques.

pdf Les personnes en situation contrainte sur le marché du travail dans l’Union (...) Téléchargement (769 ko)