N° 151 (2017-3) - TRAVAIL et EMPLOI - Varia

Revue Travail et Emploi, n° 151, juillet-août 2017

Vous pouvez consulter l’intégralité du numéro sur Cairn.

Qu’est-ce qu’une recherche « active » d’emploi ? Expériences de chômeurs ayant obtenu un emploi

Didier Demazière

La recherche d’emploi occupe une place marginale dans les analyses de l’expérience du chômage. Celles-ci ont beaucoup souligné l’ampleur et la variété des conséquences de la privation d’emploi sur les situations individuelles et les vies quotidiennes. Pourtant, dans une période où l’activation est un pivot de la lutte contre le chômage, la recherche d’emploi devient centrale dans l’expérience des chômeurs. Ceux-ci sont contraints de s’y engager activement, de sorte que l’on peut considérer la recherche d’emploi à l’égal d’un travail pour les chômeurs. Partant de cette hypothèse, nous analysons les expériences de la recherche d’emploi à partir d’entretiens réalisés avec des chômeurs qui sont parvenus à obtenir un emploi relativement durable. Nous montrons que les expériences de la recherche d’emploi se caractérisent par trois types d’opérations de cadrage effectuées par les chômeurs eux-mêmes : ciblage, distanciation et limitation. Ce travail d’autocontrôle représente un écart au modèle du demandeur d’emploi actif, mais il est pourtant un trait majeur des recherches débouchant sur un emploi.

Mots-clés : chômage, recherche d’emploi, expérience, normes institutionnelles, activation

What is an “active” job search ? Experiences of unemployed who got a job

Didier Demazière

The job search is quite marginal within the analyses of the experience of unemployment. These one have mostly highlighted the extent and variety of unemployment consequences on individual situations and everyday lives. However, as activation is becoming a pivotal part of the employment policies job search appears as a more central part of the unemployed experiences : They have to be active, so that job search can be considered as a work for the unemployed. Based on this hypothesis, we analyze the experiences of job search, narrated during in-depth interviews with unemployed people who have succeeded in obtaining a relatively sustainable job. We show that the unemployed people themselves frame job search on three directions : targeting, distancing and limitation. Such a framing means a self-control of job searching. This self-control represents a deviation from the active job seekers’ model, but it is a major feature of job searches that lead to job.

Keywords : unemployment, job search, experience, institutional norms, activation
JEL : J64, J68

L’insertion par l’activité économique. Comment les salariés sont-ils accompagnés et quelle perception en ont-ils ?

Véronique Rémy

Cet article décrit la manière dont les bénéficiaires d’un dispositif de politique de l’emploi particulier, l’insertion par l’activité économique, sont accompagnés et formés, ainsi que leur ressenti à son égard. L’enquête de la Dares auprès de salariés et d’employeurs du secteur permet d’ouvrir la « boîte noire » de ce dispositif peu étudié. La typologie réalisée souligne la diversité des publics accueillis et l’adaptation du parcours d’insertion qui leur est proposé – l’accompagnement étant d’autant plus resserré que les difficultés sont grandes. Le regard porté sur le dispositif dépend des caractéristiques des bénéficiaires et du déroulement de leur parcours : les avantages qu’ils perçoivent sur un plan subjectif (acquisition de compétences, résolution des difficultés sociales, etc.) sont d’autant plus importants qu’ils sont éloignés de l’emploi et ont bénéficié d’un accompagnement intensif. En revanche, leur accès à l’emploi ne diffère pas de celui des salariés moins en difficulté.

Mots-clés : accompagnement, formation, insertion par l’activité économique, politique de l’emploi, analyse des données

Work integration social enterprises. How are their beneficiaries are supported and what is their feeling about them ?

Véronique Rémy

This article aims at studying how the beneficiaries of a peculiar labour market policy, work integration social enterprises (WISE), are socially and professionally supported and trained, and their feeling about it. Thanks to the linked employee-employer survey of the French Labour Ministry, we can open the black box of a rarely studied policy. The typology presented in this paper underlines the beneficiaries’ heterogeneity and the adjustment of the provided support to this diversity ; the greater the difficulties are, the more intense the support is. Beneficiaries’ opinion on the policy varies with their characteristics and their pathway : the perceived benefits (acquisition of skills, solution of social problems, etc.) are higher when they were initially facing difficulties finding employment and received an intense social and professional support in the WISE. Nevertheless, their employment access does not differ from beneficiaries who are less distant from the labour market.

Keywords : support, job training, work integration social enterprises, employment policy, data analysis.
JEL : J68, M53, C81

Le genre encadré. Ethnographie d’une formation au leadership pour aspirant•e•s cadres

Hugo Wainsztok

Dans les débats sur la transformation du groupe des cadres, de nombreuses études de la littérature de gestion indiquent qu’un « nouveau capitalisme » enjoindrait à passer d’un mode de management fondé sur l’autorité et la hiérarchie à un management centré sur la coopération interindividuelle et l’animation de réseaux. L’article se propose de confronter ce corpus gestionnaire à l’évolution des savoir-faire relationnels maitrisés par les cadres, à partir de l’ethnographie d’une association parisienne promouvant l’apprentissage de compétences au leadership. En croisant les dimensions de genre et de classe, l’enquête montre que ces compétences n’aboutissent pas à une meilleure promotion des femmes, comme l’écrivent les théoriciens du management. Les pratiques promues par l’association se trouvent réappropriées par les membres, qui développent ainsi des pratiques diversifiées. Elles contribuent, comme nos observations le mettent en évidence, à asseoir la domination de certains profils d’hommes.

Mots-clés : management, apprentissage, relationnel, genre, classe, cadre, stéréotypes sexués, compétences

Framed gender. Ethnography of an organization aiming at developing relational skills for aspiring managers

Hugo Wainsztok

In the debates on what changes in managers’ work, many studies from management literature tell us that a « new capitalism » urges to switch from an authoritarian and hierarchical model of organization to a model based on inter-individual cooperation and on the activation of networks. This article, based on the ethnography of an association aiming at developing leadership skills, intends to compare this corpus with the evolution of managers’ relational expertise. Combining gender and social class issues, this survey shows that the learning of interpersonal skills does not result in a better representation of women, as management theorists argue. The members of the association interpret differently the practices it promotes : this contributes, as our observations show, to establish the domination of some type of men.

Keywords : management, learning, relational, gender, class, executive, gender stereotypes, skills
JEL : M53, M54, 16

Conditions de travail, emploi et consommation d’alcool : quelles interactions en France ?

Corinne Mette

Le chômage ou des conditions de travail difficiles peuvent-ils être à l’origine de comportements à risque face à la consommation d’alcool ? Inversement, boire trop accroît-il le risque de chômage ? Les relations entre consommation excessive d’alcool et vie professionnelle sont complexes, car les causalités peuvent être multiples et renvoyer à des caractéristiques individuelles non observées. Pour la première fois en France, l’enquête Santé et itinéraire professionnel 2006-2010 permet d’éclairer les liens entre situation d’emploi, conditions de travail et consommation d’alcool. Ces interdépendances sont explorées grâce à des modèles à équations simultanées comportant des variables instrumentales. En 2010, toutes choses égales par ailleurs, les travailleurs qui sont exposés ou ont été durablement exposés à des pénibilités physiques au cours de leur carrière sont plus touchés par une consommation d’alcool excessive que les autres travailleurs, tandis qu’une exposition à des risques psychosociaux n’a pas de conséquence similaire. Si les travailleurs exposés à des pénibilités physiques ne sont pas particulièrement menacés par le chômage, ceux ayant une consommation d’alcool à risque ont une plus forte probabilité d’être au chômage (jusqu’à + 30%).

Mots-clés : alcoolisme, chômage, conditions de travail

Working conditions, employment and alcohol consumption : which interactions in France ?

Corinne Mette

Does unemployment or bad working conditions may also be the source of high-risk behaviors ? In an opposite way, does drinking increase too much the risk of unemployment ? The relationship between alcohol consumption and professional life are complicated because of multiple causalities and unobserved individual characteristics. For the first time on French data, the survey Santé et itinéraire professionnel 2006-2010 allows to analyze the links between employment status, working conditions and alcohol consumption, by simultaneous equations models. The econometrics results show that, in 2010, workers who are exposed or have been permanently exposed to physical strain during their career have a higher probability of chronic consumption, while exposure to psychosocial risks is not playing. Having a chronic risk alcohol consumption increases significantly the probability of being unemployed (up 30%). If workers exposed to physical strain are not particularly threatened by unemployment, those with a risky alcohol consumption are more likely to be unemployed (up to + 30%).

Keywords : alcoholism, unemployment, working conditions
JEL : I12, J64, 81