Les sortants des listes de Pôle emploi en 2016

Une légère remontée du taux de sortie pour reprise d’emploi

L’enquête Sortants est menée auprès des demandeurs d’emploi trois mois après leur sortie des listes de Pôle emploi afin de connaître les différents motifs de sortie et, en cas de reprise d’emploi, la nature de l’emploi retrouvé.

En 2016, 6 490 100 de sorties de demandeurs d’emploi de catégories A, B et C des listes de Pôle emploi ont été enregistrées en France métropolitaine. Cela correspond à une moyenne de 540 800 sorties par mois, soit une hausse de 13,5 % par rapport à 2015.

Le taux de sortie pour reprise d’emploi atteint 3,5 % en moyenne sur l’année et augmente légèrement par rapport à 2015 (+0,1 point), alors qu’il était orienté à la baisse depuis 2012.

Comme en 2014 et 2015, 66 % des postes occupés par les sortants des listes de Pôle emploi sont des emplois durables (CDI, contrats de 6 mois ou plus, créations d’entreprises) ; un peu plus d’un quart des emplois occupés à la sortie (26 %) sont à temps partiel.

En 2016, 37 % des sortants ayant repris un emploi continuent, trois mois après leur sortie des listes, de rechercher un emploi (soit 3 points de plus qu’en 2007 mais 1 point de moins qu’en 2015), principalement parce qu’ils sont insatisfaits du type ou de la durée de leur contrat de travail.

Par ailleurs, les disparités entre demandeurs d’emploi tendent à s’accentuer selon le sexe, l’âge et l’ancienneté en catégories A, B et C.

- Dares Résultats 2018-023 - Les sortants des listes de Pôle emploi en 2016. Une légère remontée du taux de sortie pour reprise d’emploi

- Données à télécharger - Les sortants des listes de Pôle emploi en 2016. Une légère remontée du taux de sortie pour reprise d’emploi