Les sortants des listes de Pôle emploi en 2015

Le taux de sortie pour reprise d’emploi continue de diminuer

Chaque trimestre depuis 2001, une enquête auprès de demandeurs d’emploi sortant des catégories A, B, C est menée, trois mois après cette sortie, afin de connaître les motifs de sortie et, en cas de reprise d’emploi, la nature de l’emploi retrouvé.

En 2015, en moyenne 7,9 % des demandeurs d’emploi présents en fin de mois sur les listes de Pôle emploi en catégories A, B, C sortent le mois suivant de ces catégories, qu’ils restent ou non inscrits sur les listes de Pôle emploi. Ce taux de sortie baisse de 0,4 point par rapport à 2014 et de 4,6 points par rapport à 2007.

Le taux de sortie pour reprise d’emploi atteint 3,4 % en moyenne en 2015. Il diminue de 0,2 point entre 2014 et 2015, poursuivant la baisse amorcée en 2012 après une période de stabilité de 2009 à 2011. En proportion, cette baisse concerne davantage les femmes et les 25-49 ans.

Les emplois durables, qui regroupent les CDI, les contrats de 6 mois ou plus ainsi que les créations d’entreprise, sont majoritaires parmi les emplois occupés à la sortie : 66 % en 2015 comme en 2014 dont 34 % pour les CDI. Un peu plus d’un quart des emplois occupés à la sortie sont à temps partiel.

En 2015, 38 % des sortants ayant repris un emploi salarié continuent, trois mois après leur sortie des listes, de rechercher un emploi (soit 4 points de plus qu’en 2007, mais 2 points de moins qu’en 2014), principalement parce qu’ils sont insatisfaits de la nature ou de la durée de leur contrat de travail.

- Dares Résultats 2017-025 - Les sortants des listes de Pôle emploi en 2015

- Données à télécharger - Les sortants des listes de Pôle emploi en 2015