Les mouvements de main-d’œuvre en 2003

un marché du travail atone

En 2003, au creux du cycle conjoncturel, le turnover diminue dans les établissements de 10 salariés ou plus sous l’effet conjugué d’une baisse des embauches et des sorties d’emploi.

Le solde des entrées-sorties devient négatif. Pour la deuxième année consécutive, la part des CDI dans les embauches diminue. Les licenciements économiques ou pour un « motif autre » progressent. Les démissions sont en net recul depuis trois ans.

- Premières Informations 2005-14.1 - Les mouvements de main-d’œuvre en 2003 : un marché du travail atone