La revalorisation du Smic au 1er janvier 2019

La plus forte proportion de salariés bénéficiaires des onze dernières années

Au 1er janvier 2019, le Smic horaire a augmenté de 1,5 %, et 2,32 millions de salariés des entreprises du secteur privé ont bénéficié de cette revalorisation, soit 13,4 % des salariés.

Entre le 1er janvier 2018 et le 1er janvier 2019, la proportion de salariés bénéficiaires de la revalorisation du Smic reste stable ou progresse un peu dans les branches ou secteurs d’activité relevant de l’industrie. Elle augmente plus fortement dans les branches ou secteurs des services. À l’inverse, elle se replie dans la construction.

La part de bénéficiaires de la revalorisation du Smic est trois fois plus élevée parmi les salariés à temps partiel (29,8 % contre 9,3 % des salariés à temps complet) et au sein des très petites entreprises (28,3 % dans les entreprises de 1 à 9 salariés, contre 10,1 % dans celles de 10 salariés ou plus). Elle s’échelonne de 36,6 % pour les entreprises de 1 salarié à 7,3 % pour celles de 500 salariés ou plus.

Les femmes représentent 44 % des salariés du secteur privé, mais elles sont 58,5 % parmi les salariés concernés par la hausse du Smic. Cette part atteint 65,0 % dans les entreprises de 500 salariés ou plus. À la veille de la revalorisation du 1er janvier 2019, 22 % des branches présentaient un premier niveau de grille inférieur au Smic qui était en vigueur en 2018 (après 15 % l’année précédente). À l’issue de la revalorisation du 1er janvier 2019, 64 % des branches sont non conformes au Smic, du fait d’un premier niveau de grille trop faible.

pdf Dares Résultats 2019-061 - La revalorisation du Smic au 1er janvier (...) Téléchargement (749 ko)
xlsx Données à télécharger - La revalorisation du Smic au 1er janvier (...) Téléchargement (50.5 ko)