La revalorisation du Smic au 1er janvier 2018

Les salariés des TPE trois fois plus concernés

JPEG - 22.6 ko

Au 1er janvier 2018, près de 2 millions de salariés des entreprises du secteur privé ont bénéficié de la revalorisation du Smic horaire, soit 11,5 % des salariés. Le Smic a augmenté de 1,2 % au 1er janvier 2018.

Entre le 1er janvier 2017 et le 1er janvier 2018, la proportion de bénéficiaires de la revalorisation du Smic reste stable dans les branches professionnelles ou secteurs d’activité relevant de l’industrie. Elle progresse dans quelques branches ou secteurs relevant des services, et dans la construction.

La part des bénéficiaires de la revalorisation du Smic est trois fois plus élevée au sein des salariés à temps partiel (24,9 % contre 8,1 % des salariés à temps complet) et dans les très petites entreprises (26,5 % dans les entreprises de moins de 10 salariés, contre 8,1 % dans les autres).

58,3 % des salariés concernés par la hausse du Smic sont des femmes, et même près de 65 % dans les entreprises de 250 salariés ou plus, alors qu’elles représentent moins de la moitié des salariés.

À la veille de la revalorisation du 1er janvier 2018, 54 % des branches présentaient un premier niveau de grille inférieur au Smic atteint à partir du 1er janvier 2018 (après 51 % l’année précédente). À l’issue de la revalorisation du 1er janvier 2018, ces branches se sont donc retrouvées non conformes au Smic, du fait d’un premier niveau de grille trop faible.

- Dares Résultats 2018-052 - La revalorisation du Smic au 1er janvier 2018 : les salariés des TPE trois fois plus concernés

- Données à télécharger - La revalorisation du Smic au 1er janvier 2018 : les salariés des TPE trois fois plus concernés