La dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage, en 2009

En 2009, dans un contexte de grave crise économique, la dépense nationale pour la formation professionnelle et l’apprentissage s’est élevée à 31,3 milliards d’euros, soit 4,1 % de plus qu’en 2008. La hausse est moindre qu’en 2008 (+6,2 %) mais rapporté au PIB en baisse, l’effort de formation de la Nation progresse de 0,1 point pour atteindre 1,6 %.

Les dépenses des entreprises, qui restent le principal financeur (41 % du total), sont en légère hausse (+1 %). La baisse des dépenses pour l’alternance (-5 %) et le recul de l’effort de formation direct des entreprises en faveur des actifs occupés (-1 %) sont compensés par une hausse sensible de leurs dépenses via les organismes paritaires collecteurs agréés (+8 %). Pour la première fois depuis 1999, leur part dans les dépenses des entreprises (42 %) dépasse celle des dépenses directes des entreprises (40 %).

L’État est toujours le deuxième contributeur ; sa dépense augmente de 4 % en 2009 et représente 16 % du total. Les régions viennent ensuite, avec 14 % des dépenses totales et une hausse de 4 % de leurs crédits.

Les salariés demeurent les principaux bénéficiaires des fonds de la formation continue (61 %) mais leur part recule de 2 points au profit des jeunes (25 %) et des demandeurs d’emploi (13 %).

Dares Analyses 2011-082 - La dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage, en 2009