N° 140 - Revue TRAVAIL et EMPLOI octobre-décembre 2014 - Varia

Les effets de la mixité au prisme du corps et de la sexualité : les hommes dans les métiers d’accueil

Sophie Louey, Gabrielle Schütz

Les effets de la mixité sur la division sexuelle du travail et sur les carrières ont été peu étudiés lorsqu’elle résulte de la présence d’hommes dans des métiers dits « féminins ». Cet article se propose de les explorer à partir du cas des hôte.sse.s d’accueil et en mettant l’accent sur la manière dont le corps et la sexualité, particulièrement impliqués dans cette activité, jouent sur les rapports de genre à l’œuvre. Les deux enquêtes ethnographiques menées dans des situations d’accueil diversifiées montrent que les conceptions genrées du corps participent à la mise en place d’une division sexuelle des tâches, qui crée plus de latitude d’action et moins de contrôle pour les hommes dans l’activité quotidienne. La « drague » a des effets différenciés sur le personnel d’accueil. Elle concourt à préserver une définition traditionnelle et hétérosexuelle de la virilité des hôtes d’accueil, tout en leur permettant de sortir de la subordination et de la marginalité dérivant de leur position dans la division du travail et de l’emploi. À l’inverse, elle maintient les hôtesses d’accueil dans un certain isolement professionnel. L’étude des carrières du personnel d’accueil permet enfin d’évaluer l’existence d’un éventuel « escalator de verre » pour les hommes.

Mots-clés : hôte.sse.s d’accueil, mixité, corps, sexualité, drague, division sexuelle du travail, carrière

The effects of gender diversity through the prism of the body and sexuality : men in receptionist jobs

Sophie Louey, Gabrielle Schütz

The effects of gender diversity on the sexual division of labor and on careers have been sparsely studied when gender diversity is the result of the presence of men in so-called “female” jobs. This article aims to explore these effects on the basis of a study on receptionists and focuses on how the body and sexuality, particularly involved in this activity, have an impact on gender relations at work. Both ethnographic investigations in different situations show that gendered conceptions of the body participate in the establishment of a sexual division of labor, which creates more freedom of action and less control for men in the daily work. “Flirt” at work has various effects on reception staff. On the one hand, it helps men receptionists to preserve traditional heterosexual definition of manhood, while allowing them to leave the subordination and marginalization arising from their position in the division of labor and employment. On the other hand it keeps women receptionists in a professional isolation. The study of the careers of the reception staff is finally used to evaluate the possible existence of a “glass escalator” for men.

Keywords : receptionist, gender diversity, body, sexuality, flirt at work, sexual division of labor, careers

JEL : L84, M51

pdf 140_Louey_Schütz Téléchargement (983.8 ko)

La définition des tâches de l’aide à domicile a-t-elle pour corollaire l’absence des hommes ?

Loïc Trabut

Les politiques de la prise en charge de la dépendance sont à l’origine de la construction d’un champ d’activité qui n’a jamais été défini formellement, mais qu’elles structurent par leurs prescriptions. Ce cadre réglementaire contribue à faire émerger une certaine définition de l’aide à domicile qui n’est pas toujours en adéquation avec les besoins des personnes en perte d’autonomie. Il ne permet notamment pas la prise en charge d’activités moins traditionnellement considérées comme de « l’aide à domicile » et écarte, par construction, les hommes. Si, au niveau des tâches constitutives de l’aide au maintien à domicile, les hommes participent au sein de la sphère familiale, il semblerait qu’ils s’excluent ou soient exclus de l’aide professionnelle. À partir d’une enquête statistique exploratoire et d’entretiens ethnographiques, nous montrons les processus d’exclusion des hommes et l’adaptation de l’activité exercée par ceux qui néanmoins investissent ce secteur professionnel.

Mots-clés : action publique, aide à domicile, personne âgée, genre, professionnalisation

Does the definition of the tasks in professional elderly care lead to the absence of men ?

Loïc Trabut

The long-term care policies for dependent elderly are at the origin of the construction of a job market which has never been formally defined but which has been structured with their provisions. The legislative framework contributes to bearing a definition that does not meet the needs of people losing their autonomy while it does not fund either the activities that are less traditionally considered as “at home care” and de facto excludes men. Even though men help with the activities related to elderly care at home within their own families, it seems as if they are excluded or exclude themselves from professional care help. Thanks to an explorative statistic survey and ethnographic interviews, we will show how men are excluded from professional home care and how the few men who work as professional care givers contribute to remodeling the activity.

Keywords : public action, care giver, aging people, elderly, gender, professionalization

JEL : L88, M54

Santé précaire et transformation de la médecine du travail

Gabrielle Lecomte-Ménahès

À partir d’une enquête ethnographique et archivistique, cet article analyse un processus invisibilisé par la réforme en cours des services de santé au travail : la précarisation sanitaire des salariés rencontrés par les médecins du travail. La réorganisation et la démédicalisation des services provoquent la concentration des pratiques médicales sur ce public. Le suivi, plus long, des malades cantonne les médecins dans la gestion de problèmes de santé déclarés, ce qui les éloigne de leur mission première : empêcher la survenance d’accidents ou de maladies professionnels – mission désormais transférée aux professionnels pluridisciplinaires des services.

Mots-clés : santé au travail, médecine, pratiques de travail, prévention, précarité, inaptitude

Precarious health and changes in occupational medicine

Gabrielle Lecomte-Ménahès

Based on a quantitative study of activity reports and on an ethnographic investigation, this paper analyses the changes in occupational doctors’ activity due to increasing employees’ health precariousness and to the reform of occupational health services. Company doctors concentrate their work practice on precarious employees because of the reorganization of medical activity associated with the de-medicalization of occupational health services. The longer follow-up of these sick employees confines company doctors’ activity to stated health problems. They are thus prevented from accomplishing their first mission : dealing with occupational accidents and diseases prevention. This mission has now been transferred to multidisciplinary occupational health services professionals.

Keywords : occupational health, medicine, work practices, prevention, precariousness, disablement

JEL : L84, L98, M54

pdf 140_Lecomte-Ménahès Téléchargement (1.1 Mo)

Une instrumentalisation du RSA par les employeurs ? Le RSA à l’épreuve des pratiques de recrutement et de gestion de la main-d’œuvre

Mathieu Béraud, Anne Eydoux, Émilie Fériel, Jean-Pascal Higelé

Cet article part d’un débat concernant l’impact éventuel de la mise en œuvre du RSA sur la demande de travail et les pratiques des entreprises : le dispositif est-il neutre ou risque-t-il d’inciter les employeurs à développer des emplois de mauvaise qualité (bas salaires, temps partiels courts) ? À partir d’une enquête qualitative menée auprès d’une quinzaine d’établissements, l’article interroge la connaissance qu’ont les employeurs du dispositif et la manière dont, le cas échéant, ils l’intègrent à leurs pratiques de gestion de la main-d’œuvre. Il montre que le débat autour de l’impact du RSA sur la demande de travail recouvre un malentendu quant au travail non qualifié : les employeurs n’instrumentalisent pas le RSA parce qu’ils ont à leur disposition d’autres instruments de baisse des coûts, mais aussi parce qu’ils recherchent chez leurs salariés des qualités précises, dont ils pensent souvent que les allocataires sont dépourvus.

Mots-clés : employeurs, marché du travail, RSA, recrutement, gestion de la main-d’œuvre, politiques d’emploi, emplois non qualifiés

Are employers instrumenting the minimum income guarantee ? The active solidarity income (RSA) and employers’ management and recruitment practices

Mathieu Béraud, Anne Eydoux, Émilie Fériel, Jean-Pascal Higelé

This article stems from a debate about the possible impact of the new minimum income scheme Active solidarity income (RSA) on the demand for labour and on employers’ practices : is this income support scheme neutral or does it provide incentives for employers to develop bad quality jobs (low-wage, part-time) ? Relying on field work (a qualitative study of about fifteen enterprises), the article questions employers’ knowledge of the RSA and the way they eventually incorporate it in their management practices. It shows that the debate about the impact of the income support scheme on the demand for labour starts from a misunderstanding regarding low-skilled work : employers do not instrument the RSA because they have access to other tools to lower the cost of labour and because they believe that RSA recipients lack the skills they are looking for.

Keywords : employers, labour market, employment policies, minimum income guarantee, recruitment, labour force management, unskilled jobs

JEL : J68, I38

pdf 140_Béraud_Eydoux_Fériel_Higelé Téléchargement (1009.1 ko)