N° 136 - Revue TRAVAIL et EMPLOI octobre-décembre 2013

« On se fait mal un peu tous les jours », l’effet travailleur sain chez les maréchaux-ferrants

Olivier Crasset

Cet article traite de la santé des travailleurs indépendants qui, dans les données statistiques, paraît meilleure que celle des salariés, toutes choses étant égales par ailleurs. Cet avantage relatif est interprété ici comme le résultat d’un processus de sélection lié à l’effet travailleur sain. Cette hypothèse est testée avec succès sur le cas particulier des maréchaux-ferrants en mobilisant les techniques d’entretiens semi-directifs, d’observation participante, ainsi que quelques données chiffrées issues d’une enquête par questionnaires auprès de 356 individus en cours de formation. En précisant le résultat de grandes enquêtes par une approche qualitative, l’auteur identifie certains processus sociaux qui amplifient ou atténuent l’effet travailleur sain. À chaque étape de la carrière, la sélection par la santé prend des formes différentes impliquant l’ethos professionnel, la distribution de la pénibilité, le mode de vie et la capacité à se reconvertir. L’effet travailleur sain est néanmoins temporisé par l’existence d’un collectif de travail informel.

Mots-clés : effet travailleur sain, artisanat, travail indépendant, usure, maréchal-ferrant, itinéraire professionnel

“We hurt ourselves a little more every day”, the healthy worker effect and farriers

Olivier Crasset

This article explores the health issue of self-employed people. Statistics show that their health seems to be better than that of employees, all things being equal. This relative advantage is interpreted here as the result of a selection process related to the healthy worker effect. This hypothesis is successfully tested on the particular case of farriers, by mobilizing techniques of semi-directive interviews, partici-pant observation, as well as by using some data from a survey by questionnaires from 356 individuals in training. Stating the result of large surveys with a qualitative approach, the author identifies some social processes that amplify or attenuate the healthy worker effect. At each stage of the farriers’ career, health selection takes different forms involving professional ethos, the distribution of strenuousness, the lifestyle and the ability to retrain. The healthy worker effect is, however, mitigated by the existence of an informal working group.

Keywords : healthy worker effect, craft industry, self-employment, wearing out, farrier, professional career

JEL classification : J23, I10, J81, J24

pdf 136_Travail_et_Emploi_Crasset Téléchargement (974.8 ko)

Vendre du luxe au rabais : une étude de cas dans l’hôtellerie haut de gamme à Paris

Gabriele Pinna

Cet article s’intéresse à un secteur d’activité en expansion : l’hôtellerie haut de gamme à Paris. Comme dans les entreprises situées au milieu et en bas de la hiérarchie du secteur hôtellerie-cafés-restauration, l’emploi y est souvent précaire et les salariés peu qualifiés ; la formation se fait « sur le tas » et dans l’urgence ; la division du travail est sexuée, ethnique, et suit la frontière entre front et back office. L’organisation ne laisse pas vraiment d’autonomie aux salariés et ne valorise pas leur professionnalisme. L’observation empirique montre que les tensions, très fréquentes, avec les clients mécontents de la qualité des services sont à mettre au compte de l’insuffisance des moyens humains et matériels engagés par l’établissement. Dans le même temps, pourtant, ces hôtels revendiquent des prestations extrêmement soignées et personnalisées, à l’image de celles offertes dans les palaces occupant le sommet du marché. C’est pourquoi la déférence et la serviabilité des salariés sont particulièrement importantes : elles permettent de sauver les apparences tout en sacralisant le « moi » des clients. L’expansion de l’hôtellerie de luxe ne s’accompagne pas d’une amélioration des conditions de travail et d’emploi mais de l’émergence d’un marché de service de luxe au rabais, reposant principalement sur l’engagement de façade des salariés.

Mots-clés : hôtellerie haut de gamme, polyvalence, précarité, qualification

Selling discounted luxury services : a case study in a Parisian upmarket hotel

Gabriele Pinna

This article focuses on a growing industry : luxury hotels in Paris. As in companies located in the mid-dle and bottom of the hierarchy of the sector, employment is often precarious and workers are unskilled. Training is “on the job” and in emergency, the sexual and ethnic division of labour intersects the organizational boundary between front and back office. The organization does not really grant employees autonomy and does not value their professionalism. Empirical evidence shows that the tensions around the quality of services are very common. All the same, these hotels display highly personalized services. This is why the deference and helpfulness of the staff are particularly important : they save appearances while sanctifying customers’ “self”. The expansion of the luxury hotels industry does not therefore mean an improvement of working and employment conditions. It is rather accompanied by the emergence of luxury hotels providing second-rate services.

Keywords : luxury hotels industry, versatility, precariousness, qualification

JEL classification : L83, J81, M54

pdf 136_Travail_et_Emploi_Pinna Téléchargement (422.4 ko)

La régulation de l’emploi dans les hypermarchés français. Stratégies de mobilisation de la main-d’œuvre et rapports à l’activité aux caisses

Mathias Waelli, Philippe Fache

Les régimes de mobilisation de la main-d’œuvre dans la grande distribution ont longtemps reposé sur la promotion interne et sur la fragmentation du marché de l’emploi. Alors que des travaux mettent déjà en lumière le déclin de la logique méritocratique, nos observations, réalisées dans le courant des an-nées 2000, soulignent une érosion des ressorts des politiques de précarisation des contrats de travail en caisse pour mobiliser la main-d’œuvre. En partant de ce constat, qui est matérialisé par une augmentation du turnover et de l’absentéisme à partir du début des années 2000, cet article explore la distance séparant les perspectives réelles en caisse des attentes des employés qui résultent d’arbitrages entre des activités (salariales, domestiques, familiales, etc.) situées dans plusieurs sphères de vie. Il met en lumière une tension générée par l’émancipation des caissiers vis-à-vis des catégories traditionnelles – aspiration au CDI à temps plein – qui constituent encore le socle de la relation salariale.

Mots-clés : grande distribution, mobilisation de la main-d’œuvre, caissiers, rapport à l’activité, rapport à l’emploi, compromis

Employment regulation in French hypermarkets. Strategies to mobilize the workforce and cashiers’ relationship to work

Mathias Waelli, Philippe Fache

The mobilization of the workforce in French supermarkets have for a long time relied on internal promotion and the fragmentation of the labour market. While some studies already highlight the decline of meritocratic logic, our observations also state an erosion of the logic of the fragmentation of the labour market. This article explores the distance between cashiers’ actual prospects and their expectations, resulting from arbitrations between activities (work, family, etc. ….) pertaining to several spheres of life. It highlights a tension generated by the emancipation of cashiers from the traditional categories which still constitute the basis of the employment relationship.

Keywords : retail, mobilization of the workforce, cashiers, relationship to activity, compromise

JEL classification : L81, M54

pdf 136_Travail_et_Emploi_Waelli_Fache Téléchargement (404.5 ko)

Démissions et licenciements face aux changements dans les entreprises : la diversité des transitions professionnelles

Fabienne Berton

Quelles sont les transitions professionnelles des salariés dont le contrat de travail est volontairement ou involontairement rompu dans un contexte de changements organisationnels et technologiques de leur entreprise ? L’enquête COI 2006 et sa post-enquête qualitative réalisée deux ans plus tard permettent d’analyser ces transitions dans une problématique qui articule déterminants structurels et stratégies individuelles. Cinq types de transition professionnelle sont mis au jour dans lesquels jouent, de façon différenciée, la manière dont le salarié vit le changement, la pérennité de son emploi, l’initiative de la rupture de son contrat de travail et, pour terminer, sa capacité à mobiliser un projet professionnel. Entre les transitions choisies qui prennent la forme d’une démission et qui s’ouvrent sur une trajectoire favorable pour le salarié et les transitions subies qui se traduisent par un licenciement et où le risque d’exclusion est fort, il existe une zone intermédiaire faite aussi bien de démissions que de licenciements, de choix que de contraintes, dont cet article dessine quelques contours.

Mots-clés : démission, licenciement, restructuration, changement organisationnel, transition professionnelle, reconversion

Resignations and dismissals in a context of organizational changes : the diversity of professional transitions

Fabienne Berton

Following resignation or dismissal, what are the employment transitions of workers in a significant technical or organizational change context in their firm ? The COI (Changements organisationnels et informatisation) 2006 survey and its associated qualitative post-survey may be some tools to study these transitions by connecting structural determinations and individual strategies. Five types of employment transition are brought to light according to four criteria : how the employee sees the change ; the permanence of her/his job ; the initiative of job termination ; her/his ability to mobilise a career plan. Successful transitions correspond to resignations and to job terminations chosen by the employee ; risks of exclusion, to dismissals and to job terminations imposed by the employer. Between these two transitions, the paper points an intermediate area encompassing resignations as well as dismissals, choices as well as constraints.

Keywords : resignation, dismissal, restructuring, organizational change, professional transition, retraining

JEL classification : J62, J63, M54, O33

pdf 136_Travail_et_Emploi_Berton Téléchargement (556.6 ko)

L’employeur territorial, une notion utile pour comprendre la (dé)structuration de l’emploi

Jean-Luc Deshayes

À la fin des années 1970 et au début des années 1980, l’intérêt pour des analyses localisées de l’emploi augmente. Les réflexions en termes de bassin d’emploi alimentent les travaux des chercheurs en sociologie ou en économie et interagissent avec les politiques publiques. La multiplication des études locales s’accompagne aussi d’un déplacement controversé du regard et des références théoriques. Cet article contribue à ce débat en proposant une grille de lecture organisée autour de la notion d’« employeur territorial ». Le poids des employeurs est resté décisif mais il s’est en partie déporté de l’entreprise vers le marché du travail. Plus ou moins homogène, complémentaire ou coordonné, composé des entreprises, des intermédiaires de l’emploi et des organismes de formation, « l’employeur territorial » devient un passage de plus en plus obligé dans l’attribution des droits à ressources. Il émet un jugement individualisé et de plus en plus localisé de l’employabilité des personnes en opposition à la conquête collective d’un espace de qualification lié à une solidarité salariale interprofessionnelle ou nationale qui avait progressé jusqu’au milieu des années 1970. Il évolue, selon différentes configurations, dans un rapport social territorialisé plus conflictuel et plus ancré historiquement que ne le suggèrent les analyses en termes de bassin d’emploi, de système local d’insertion ou de conventions territoriales. La réflexion s’appuie sur des recherches menées depuis le début des années 1980, dans le bassin de Longwy, longtemps dominé par une activité sidérurgique qui a brutalement disparu, et souvent présenté comme pionnier dans l’expérimentation des dispositifs de reconversion.

Mots-clés : qualification, employabilité, employeur territorial, Longwy, intermédiaires de l’emploi, analyses locales de l’emploi

The territorial employer, a useful notion to understand the (de)construction of employment

Jean-Luc Deshayes

From the late 1970s early 1980s, the interest in locally-based analyses on employment has grown. Studies on labour pools are supported by different research works in sociology and economy and interact with public policies. The increasing number of local studies is also associated with a controversial move of theoretical view and references. This article is an attempt to participate in this debate while highlighting the notion of “territorial employer”. The employers’ influence is still crucial but has partly moved from the company to the labour market. The “territorial employer”, more or less homogeneous, complementary or coordinated, composed of companies, employment intermediaries and training institutions, has more and more become a key actor to deliver rights to resources. He/she gives an individualized judgment that is more and more locally-based, on people’s employability, in opposition to the collective conquest of a space of qualifications linked to an interprofessional or national wage-based solidarity that had been developing up to the mid-1970s. According to different configurations, he/she has to face a more and more disputed territory-based social context, which is more historically rooted than the analyses may indicate in terms of labour pool, transition-to-work local system or territorial agreements. This work is based on researches that have been driven since the beginning of the 1980s in the Longwy region. For a long time this region has been dominated by a steel industry activity which brutally disappeared and is often presented as a pioneer in the experimentation of retraining measures.

Keywords : qualification, employability, territorial employer, Longwy, employment intermediaries, em-ployment local analyses

JEL classification : H7, J65, J68

pdf 136_Travail_et_Emploi_Deshayes Téléchargement (395.7 ko)