N° 134 - Revue TRAVAIL et EMPLOI avril-juin 2013

L’accompagnement et les trajectoires d’insertion des jeunes bénéficiaires d’un contrat d’insertion dans la vie sociale

Bernard Gomel, Sabina Issehnane, François Legendre

Nous cherchons dans cet article à évaluer les conséquences d’une intensification de l’accompagnement sur le degré d’insertion professionnelle des jeunes bénéficiaires du contrat d’insertion dans la vie sociale (Civis). Mis en œuvre dans le réseau des missions locales, le dispositif Civis a pour objectif l’accompagnement des jeunes de 16 à 25 ans peu ou pas diplômés vers l’emploi. Créé en 2005, il fait suite au programme Trace, pour trajet d’accès à l’emploi. Les données disponibles proviennent de l’application Parcours 3 développée pour suivre les jeunes dans ces missions. Cette source est constituée en données de panel. Nous obtenons un impact positif, net et robuste, de l’intensification de l’accompagnement des jeunes sur leur insertion professionnelle. Les conséquences défavorables de la crise économique, au troisième trimestre de l’année 2008, sont particulièrement visibles dans nos données.

Mots-clés : politiques d’emploi, accompagnement, trajectoires d’insertion professionnelle, jeunes en difficultés, missions locales, contrat d’insertion dans la vie sociale, données de panel, probit ordonné

Job search assistance and the professional integration trajectories of young people in Civis

Bernard Gomel, Sabina Issehnane, François Legendre

We seek in this article to assess the consequences of increased job search assistance on the degree of labour market integration of young people followed in a public program called Civis (Contrat d’insertion dans la vie sociale). This program is implemented in the missions locales (job centres for young people) and aims to support young people of 16 to 25 years old, with no or a low level of qualification, to get a job. Created in 2005, the Civis came after the Trace program (Trajet d’accès à l’emploi). The data we used came from the application Parcours 3 developed to follow the trajectories of young people in missions locales. We mobilized panel data. We found a positive, clear and robust impact of the intensification of job search support for young people on their degree of integration into the labour market. The adverse impact of the economic crisis during the third quarter of 2008 is especially visible in our data.

Keywords : employment policy, job search assistance, professional integration trajectories, young people, youth job centre, panal data, ordered probit

JEL classification : J08, J21, J62, C23

pdf 134_Travail_et_Emploi_Gomel_Issehnane_Legendre Téléchargement (1.6 Mo)

L’articulation des négociations de branche et d’entreprise dans la détermination des salaires

Nicolas Castel, Noélie Delahaie, Héloïse Petit

Depuis le début des années 2000, la dynamique des négociations de branche et d’entreprise, loin de mettre en évidence une substitution de l’une à l’autre, souligne leur complémentarité. Dans ce contexte, cet article interroge la façon dont les établissements en France articulent négociations de branche et d’entreprise dans leurs décisions salariales à partir de l’exploitation de l’enquête Reponse 2004-2005 et de deux études de cas menées dans le secteur automobile et dans celui des centres d’appels. Après avoir construit une typologie des établissements selon leurs modes de négociations salariales, nos analyses vérifient l’actualité de l’opposition entre les rôles de la négociation comme lieu de régulation salariale et comme lieu de détermination des salaires selon qu’elle se situe au niveau de la branche ou de l’entreprise. Enfin, nous discutons l’existence d’autres niveaux pertinents de fixation des salaires : l’un, porté par la montée de l’individualisation des rémunérations ; l’autre, délimité par l’influence croissante d’acteurs économiques extérieurs à l’entreprise (têtes de groupe et donneurs d’ordre).

Mots-clés : négociations collectives d’entreprise et de branche, salaire, secteur automobile, centre d’appels

The relationship between collective bargaining at branch and firm level in wage determination

Nicolas Castel, Noélie Delahaie, Héloïse Petit

The joint increase in firm-level and branch-level collective bargaining over the past decades in France has brought back the debate over the potential complementarity or the substitution effect between the two bargaining levels. In this article we study how the two bargaining levels are associated at the establishment level in France in the wage determination process. Our study is based on the 2004-2005 Reponse survey (that provides information on the role given to branch level bargaining and the actual process of negotiations inside the establishment) and on two case studies : one in the automotive sector, the other in call centres. Three establishment profiles are defined : the first two emphasise one bargaining level rather than the other and the third one is characterised by the weakness of negotiations, whatever the level. Whatever the profile, our analysis shows that the content of negotiations remains different at each bargaining level – the firm level being more focused on wage determination and the branch level on wage regulation. Besides these key levels of collective bargaining, we stress the growing influence in wage determination of individual performance interviews, inside the firm, and of third parties such as the prime contractor or the parent company, outside the firm.

Keywords : collective bargaining at branch and firm-level, wage, automotive sector, call centre

JEL classification : J30, J52

pdf 134_Travail_et_Emploi_Castel_Delahaie_Petit Téléchargement (1 Mo)

Le métier de chef de projet comme activité prudentielle. Enquête dans un groupe industriel du secteur de l’environnement

Mathieu Bensoussan, Rémi Barbier

Si la gestion de projet est une activité désormais répandue dans les entreprises, le contenu du travail qu’elle implique reste paradoxalement mal connu. En s’appuyant sur une enquête menée auprès de chefs de projet d’un groupe industriel et sur les catégories de l’activité « prudentielle » proposées par Florent Champy, cet article rend intelligible ce contenu. Il montre que le chef de projet adopte un regard global sur son projet, surveille les contingences pouvant nuire à son déroulement et mobilise un « sens du possible » pour résoudre les problèmes auxquels il est confronté et arbitrer entre des exigences contradictoires. Le lien de subordination inhérent à son statut de salarié contraint son autonomie, mais lui procure aussi un certain nombre d’appuis organisationnels confortant la construction de sa vision globale du projet, de sa vigilance et de son sens du possible : la prudence apparaît sous la forme d’une qualité distribuée dans un réseau étroit de dispositifs organisationnels.

Mots-clés : profession, gestion de projet, vue d’ensemble, vigilance, arbitrage, prudence

Project management and prudential activity. A survey in an industrial group of the environmental sector

Mathieu Bensoussan, Rémi Barbier

The paper, based on a survey conducted with project managers of an industrial group, sheds light on the effective content of project management. Indeed, whereas this task has a real social visibility, its content is not well known. This text mobilizes the categories of “prudential activity” put forward by Florent Champy and shows that the project manager adopts a global view of his project, monitors the contingencies that may impede project progress, uses both his intuition and his experience to solve his problems and to arbitrate between conflicting requirements. The relationship of subordination that results from his status as an employee limits his autonomy, but also gives him organizational supports that consolidate his global view, his vigilance, and his intuition : prudence appears as a quality shared out within a narrow network of organizational devices.

Keywords : profession, project management, global view, vigilance, arbitration, prudence

JEL classification : M54

pdf 134_Travail_et_Emploi_Bensoussan_Barbier Téléchargement (992.8 ko)

Le temps partiel moins attractif ? Nouvelles régulations temporelles dans deux secteurs de services

Jennifer Bué, Frédéric Rey, Dominique Roux-Rossi

Dans les secteurs de l’hôtellerie-restauration et du commerce, le temps partiel a longtemps été un outil privilégié de flexibilité pour les entreprises qui cherchaient à adapter leur volume de main-d’œuvre en fonction de leurs besoins, souvent difficiles à anticiper. Cependant, à partir de la fin des années 1990, les contrats à temps partiel sont devenus de moins en moins flexibles à mesure que le législateur en encadrait et en réglementait les usages. Les pouvoirs publics ont ainsi cherché à limiter les excès des périodes antérieures et la précarité associée à ces contrats, touchant essentiellement des femmes peu diplômées. L’article s’interroge sur les effets de ces changements législatifs dans les branches et dans les entreprises : comment les acteurs nationaux les ont-ils traduits dans les conventions collectives ? Comment les entreprises ont-elles réagi et abordent-elles cette nouvelle donne législative et conventionnelle ? À partir d’une étude qualitative réalisée de 2009 à 2011, nous revenons sur les enjeux du temps partiel dans les secteurs de services et sur les conséquences de la loi et de son appropriation par les acteurs à tous les niveaux de la régulation collective (articulations entre la loi, les conventions nationales, les accords d’entreprises et les pratiques sur le terrain). Nous avançons que de nouvelles configurations organisationnelles flexibles émergent dans les entreprises, associant au temps partiel un recours accru à la polyactivité, à la polyvalence et à la polycompétence.

Mots-clés : temps partiel, polyactivité, productivité, commerce, hôtellerie-restauration, temps de travail, négociation, organisation

Is part time work less attractive ? New working time arrangements in two service sectors

Jennifer Bué, Frédéric Rey, Dominique Roux-Rossi

Part time work has long been a privileged management tool for companies in the “hotel and catering” and “retail trade” service sectors seeking to adjust employment volume to companies’ needs that are not easy to anticipate. However, since the end of the nineties, these part time contracts have become less and less flexible as the legislator has increased their legal framework and regulated their use. The aim of public authorities was to minimise the lack of job security which characterised part time positions, mainly occupied by unskilled women. This article deals with the implementation of these legislative changes within the service sector : how did national industrial partners translate them into collective bargaining agreements ? How did companies react to these new labour laws ? Based on a qualitative study conducted from 2009 to 2011, this article analyses the issues of part time work in the service sector and the effects of new legislation at every level of collective regulation : legal structures, collective bargaining agreements, company agreements, and practical experiments in companies. The authors also give an account of new flexible organizational patterns in companies, linking part time work to more polyvalence, polyactivity and polycompetence.

Keywords : part time work, polyactivity, productivity, retail trade, hotels and catering, working time, bargaining, organisation

JEL classification : J08, J21, J22

pdf 134_Travail_et_Emploi_Bué_Rey_Roux-Rossi Téléchargement (961.8 ko)

Le jeu des apparences : piège ou profit ? Enquête auprès des hôtesses d’accueil et de caisse de la distribution sportive

Oumaya Hidri Neys

Cet article s’empare d’un objet encore peu exploré dans la littérature sociologique, celui du poids des apparences sur le marché du travail. En s’intéressant aux hôtesses d’accueil et de caisse de la distribution sportive (Décathlon), il place la question des usages des apparences au cœur des relations qu’elles entretiennent avec leurs collègues, leurs supérieurs hiérarchiques et la clientèle. La conjugaison de plusieurs méthodes de recueil de données a permis de mettre au jour les aspirations spécifiques des hôtesses d’accueil et de caisse, liées à la mise en valeur de leur capital corporel. Ces représentations anticipatrices trouvent un écho favorable lors du processus de recrutement et de sélection, plus précisément dans les prescriptions informelles émanant de l’entreprise. Elles sont toutefois mises à mal lorsque les hôtesses découvrent les conditions concrètes d’exercice de leur activité. Trois stratégies défensives sont ici mises en évidence.

Mots-clés : hôte(sse)(s), distribution sportive, relation de service, apparence physique, stratégie

Playing with appearances : trap or benefit ? A survey of front of house receptionists and check-out operators in a sports retail chain

Oumaya Hidri Neys

The article deals with a subject still little investigated in the sociological literature, that of the importance of physical appearances on the labour market. Focusing on the front of house receptionists and check-out operators in a sports retail chain (Décathlon), it puts the question of the use of appearances at the core of the relationships between their colleagues, their superiors, the customers and themselves. Several methods of data collection have enabled us to shed the light on front of house receptionists’ and check-out operators’ specific aspirations that are linked to the development of their physical capital. These representations and expectations are echoed during the hiring and selection process, more specifically in the informal prescriptions coming from the company. However, they are put to the test when the employees discover the reality of their job. Three defensive strategies are detailed here.

Keywords : front of house receptionist, check-out operator, sports retail, service relationship, physical appearance, strategy

JEL classification : M51, J24, J28

pdf 134_Travail_et_Emploi_Hidri-Neys Téléchargement (975.2 ko)