N° 116 - Revue TRAVAIL et EMPLOI octobre-décembre 2008

POLITIQUES SOCIALES / SOCIAL POLICIES

Y a-t-il « activation » des politiques sociales en Corée du Sud ? Enjeux et perspectives

Chang Hack Shim

Quelles sont les spécificités des politiques de protection sociale de Corée du sud, analysées dans la perspective de leur activation ? L’article s’appuie sur trois critères considérés comme caractéristiques de l’activation : la connexion entre les politiques de protection sociale et celles d’autres domaines (emploi ou fiscalité) ; l’existence de dispositifs incitatifs (récompense ou punition) de prestations en échange de la participation ou non aux programmes d’inclusion offerts par l’Etat ; enfin, le rôle de l’Etat, non seulement dans le progrès de l’aptitude à l’emploi de l’individu, mais aussi dans la création des emplois en tant qu’employeur de dernier ressort . Il n’est pas évident qu’en Corée du sud, il y ait une politique d’activation dans le domaine social, particulièrement dans celui de la protection sociale. L’activation en Corée du Sud pourrait en effet relever d’un « régime rudimentaire », dans le sens où elle ne concerne, selon la typologie de J.-C. Barbier, ni le régime libéral, ni le régime social-démocrate universaliste et où elle est commence à se mettre en place dans le domaine social.

Mots clés : Corée du sud, politique d’activation, dépenses actives, politiques sociales, incitation, demandeurs d’emploi, chômage

Is there ‘activation’ in the social policies in Korea ? Issues and perspective

Chang Hack Shim

Which is particularities of social policies of the Republic of Korea, analyzed according to the comparative perspective of the activation ? In order to find one response to this question, we have analyzed its policies of social domain and particularly that of social protection, based on the three criteria considered as characters of ‘activation’ : the relation between social protection policies and the policies of another domain (ex. employment or taxation) ; the incentive rules of the benefits (reward or punishment) in exchange of the participation (or no-participation) in the social integration programs, offered by the State ; the role of State, not only in the progress of employability of the individual, but in the creation of social job, including the social enterprise. In conclusion, it is not evident that, in the Republic of Korea, the activation policies settle down in itself in the domain of social policies and particularly in that of social protection policies. As type of regime, we would call the activation in the Korea ‘rudimentary regime’, in the sense that, according to the typology of the activation regime elaborated by the J.-C. Barbier, it does not concern with the liberal regime and nor does the social-democratic universalistic regime, and that it is on the way to settle down in the social policies.

Keywords : Korea, social policy, social protection policy, incentive rules, public policy, activation

JEL : J630, J780, H530, O530

Les absences au travail des femmes suédoises

Thierry Ribault

Les taux d’emploi masquent des réalités sociales très disparates selon les pays, ce qui rend hasardeuse leur comparaison immédiate. Les modes de prise en compte des absences, qui renvoient aux politiques de protection sociale en vigueur, ont une influence majeure sur la mesure de ces taux. La Suède présente à ce titre un taux d’absence au travail très élevé, particulièrement chez les femmes. Second constat : la disponibilité temporelle des femmes en Suède exerce un effet structurant sur la nature et les conditions de leur activité professionnelle, en lien notamment avec les conventions qui président à la construction des temps sociaux. Enfin, le cumul d’une charge domestique qui perdure malgré son partage et d’un environnement professionnel dégradé explique pour une partie des femmes en emploi l’ampleur des absences au travail pour cause de maladie. La décommodification de la vie salariale suédoise est un processus non abouti.

Mots clés : Emploi, activité, femme, temps domestique, congés, absences au travail, maladie, burnout, décommodification, welfare, Suède, Japon

Absence at work of Swedish women

Thierry Ribault

Social realities behind employment rates are diverse. It makes their direct comparison rather risky. Reflecting social policies, counting rules concerning absent workers have a decisive impact on those rates. Sweden presents a particularly high absence rate among women. Second statement : Swedish female’s time availability exerts a structuring effect on the nature and conditions of their occupation, linked in particular to the conventions prevailing to the construction of social times. Finally, the accumulation of a domestic burden which endures in spite of being shared and of a damaged professional environment explains the extent of sickness absence among female workers. Decommodification of the Swedish working life is a process not yet successfully completed.

Keywords : Employment, women, domestic time, work absence, sickness absence, burnout, decommodification, welfare, Sweden, Japan

JEL : J130, J160, J220, J280, J810

SYNDICATS ET PRÉCARITÉ / TRADE-UNIONS AND PRECARIOUSNESS

Précarités professionnelles et action collective. La forme syndicale à l’épreuve

Paul Bouffartigue

Trois études de terrains, contrastés au plan des formes de précarisation de l’emploi et des modalités de l’action syndicale et collective, montrent que la notion de précarité est relative, polémique et normative et comment elle remet en question les assises sociales et institutionnelles du syndicalisme. A la Poste, le syndicalisme parvient à contenir la précarisation de l’emploi et à renouveler son influence chez les salariés qui intègrent l’entreprise via l’emploi instable. Sur des sites pétrochimiques, quelques expériences, fragiles tentent de faire face à la précarité sous-traitée. Des grèves ont éclaté dans la restauration rapide, sans que le syndicalisme ne s’y implante significativement. La remise en question de la forme syndicale est d’autant plus radicale qu’est bouleversée la pertinence de la double référence à l’entreprise et à la branche d’activité comme fondements de l’organisation et de la représentation syndicale, et que l’espace professionnel concerné offre peu de perspectives de stabilisation.

Mots clés : précarité, action collective, syndicalisme, représentation des salariés, grève, pétrochimie, restauration rapide, la Poste

Precarious employment and collective action : a challenge for trade-unions

Paul Bouffartigue

Three different industrial relations environments, characterised by different forms of precarious employment and modes of trade union and collective action, show that precariousness is a relative, polemical and normative notion that calls into question the social and institutional foundations of trade unionism. In the French Post Office, trade union activity has succeeded in containing the increase in precarious employment and re-asserting union influence among those employees who have joined the company on unstable employment contracts. In petrochemical plants, a number of insecure experiments are attempting to deal with precariousness, to which insufficient attention has been paid in this sector. Strikes have broken out in the fast-food industry, although the trade unions have been unable to gain a real foothold here. The challenge to the trade union movement is all the more radical since the twin reference points of the firm and the industry have lost their relevance as the foundations for trade union organisation and representation and the occupational space concerned offers little prospect of stabilisation.

Keywords : trade unionism, disputes, strikes, precariousness, Post Office, subcontracting, petrochemistry, fast-food industry

JEL : J500, J520, J630

Conventions collectives :quelle protection pour les salariés précaires ? Le cas de la branche du nettoyage industriel

Jean-Michel Denis

Issu de la manutention et au croisement d’autres activités, le nettoyage industriel est un champ couvert par plusieurs conventions collectives dont celle de la propreté qui concerne l’essentiel des salariés du secteur. Cette convention collective nationale est une référence importante pour les acteurs représentatifs, l’essentiel de la régulation s’effectuant au niveau de la branche. De fait, l’activité conventionnelle y est dense. Mais cette densité, signe de la bonne qualité du dialogue social à ce niveau, étonne compte tenu des relations sociales nettement plus tendues et antagoniques dans les entreprises et les chantiers qui donnent souvent lieu à des conflits pour l’obtention de droits salariaux et sociaux minimum. Comment expliquer cet écart ? Et surtout, la convention collective joue-t-elle pleinement son rôle en matière de sécurisation des salariés du nettoyage ?

Mots clés : précarité, action collective, syndicalisme, représentation des salariés, grève, nettoyage industriel, convention collective, branche professionnelle.

Collective agreements and security of the workforce in the cleaning industry

Jean-Michel Denis

Originating from the process of handling goods, and overlapping with other activities, industrial cleaning is a field covered by several collective agreements, of which that on cleanliness is the key one that concerns the workforce in this sector. This collective national agreement is an important referent for the participating representatives, as the chief part of the regulation makes itself felt at branch level. De facto, the activity of the agreements that has here been made is a dense one. But this density, which is a sign of the high quality of social dialogue at this level, is surprising when one considers the far more fraught and oppositional social relations in those enterprises and construction sites which often give rise to conflict in order to obtain minimum social and wage rights. How is one to explain this discrepancy ? And, above all, does the collective agreement completely play its part in the case of the security of the workforce in the cleaning industry ?

Keywords : precariousness, collective agreements, dispute, strike, trade-union, workforce, cleaning industry

JEL : J500, J520, J630

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE / CONTINUING VOCATIONAL TRAINING

Les Fongecif, territoires d’équité ou d’égalité pour la formation continue ?

Sarah Ghaffari, André Giffard, Christine Guégnard , Anne Moysan-Louazel, Gérard Podevin

Le CIF est conçu comme un droit social à la fois individuel et collectif. Dans chaque région, des organismes de gestion de ce congé ont été créés : les Fongecif. Mais alors, quelles sont les déclinaisons régionales de ce dispositif national de politique sociale ? De quelle manière les Fongecif concilient-ils contrainte de rareté et principe d’égalité de tous devant la loi ? Telles sont les deux questions auxquelles cet article tente de répondre. En effet, si ce droit est acquis pour tous les salariés éligibles, il s’applique sous contrainte de rareté de financement. Au-delà d’une égalité juridique formelle présente dans les textes nationaux, les manières de mobiliser l’idée de justice semblent alors différentes selon les régions. Deux pratiques principales de sélection sont observables qui correspondent, semble-t-il, à deux manières de penser l’égalité. Les Fongecif apparaissent donc comme des lieux de production de normes spécifiques qui par leurs pratiques et leurs stratégies donnent le sens du droit. À ce titre, ils peuvent contribuer à la création d’inégalités territoriales dans l’accès des salariés à ce droit individuel.

Mots clés : formation professionnelle, droit individuel de formation, Fongecif, financement, égalité, sélection, normes

The Fongecif, territories of equity or of equality in access to continuing training ?

Sarah Ghaffari, André Giffard, Christine Guégnard , Anne Moysan-Louazel, Gérard Podevin

The CIF (Congé individuel de formation) is conceived as an individual and collective labor law. In each region, agencies were created to manage this device : the Fongecif. But, what are those regional declensions of welfare policy ? How does Fongecif reconcile constraint of rarity and principle of equality of all in front of the law ? Some are both questions which this article tries to answer. If this right is acquired for all the eligible employees, it is constrained by funding requests. Beyond a formal legal equality, the ways to mobilize the idea of justice seem different in the regions, with two main selection practices which reflect two ways of thinking equality. Fongecif appear, therefore, as places of production of specific norms and their practices and strategies give a particular meaning to the national right. As such, they seem contribute to the creation of territorial disparities in the access of the employees to this individual training right.

Keywords : vocational training, labor law, individual training right, institutions

JEL : D210, J240, J780

HISTOIRE / HISTORICAL ISSUES

Les missions de productivité dans les années 1950 : une tentative pour importer en France une fonction d’expertise syndicale

Paula Cristofalo

L’étude de quatre missions de productivité réalisées sous l’égide du ministère du Travail entre les années 1950 et 1953 et de la création des bureaux de recherche syndicaux qui les ont suivies permettent d’étudier l’intervention de la direction du Travail en faveur des organisations syndicales dans le contexte de la politique de Productivité. Tandis que les missions sont destinées à faire connaître le syndicalisme américain, ses modes de fonctionnement et par ce biais, à amener les syndicalistes français à s’approprier des questions jusqu’alors éloignées de leur pratique, les bureaux de recherche visent à promouvoir le développement d’une fonction technique syndicale et plus largement un autre type de relations professionnelles. Ces deux actions semblent être à l’origine de l’expertise syndicale telle qu’elle se pratique aujourd’hui en France.
Mots clés : organisation syndicale, expertise, mission d’étude, bureau de recherche, relations professionnelles, politique de productivité, France, Etats-Unis

French productivity missions in the USA in the 50’ : towards a trade-union expertise

Paula Cristofalo

Through our approach to four missions of productivity developed under the aegis of the french ministry of Labour between 1950-1953, we aim to analyze the role of this institution in the direction of the trade-union organizations. The purpose of these missions was to release the American trade unionism and its « modus operandi », thereby enabling the assimilation of previously unknown practices to the French trade unions and promoting another kind of industrial relations. For this reason, they seem to anticipate a current widespread activity of trade union expertise.

Keywords : productivity, industrial relations, trade-union, trade-union expertise, fact-finding mission

JEL : D200, D240, J510, J780