Mesurer les grèves dans les entreprises : des données administratives aux données d’enquêtes

JPEG - 6.7 ko

Jusqu’en 2005, les statistiques produites par la Dares sur les grèves étaient établies à partir des signalements effectués par l’inspection du travail.

La comparaison de ces données administratives avec deux enquêtes récentes confirme que le nombre de grèves et le nombre de journées individuelles non travaillées (JINT) résultant de ces conflits sont largement sous-évalués par la filière administrative.

Cette sous-évaluation est toutefois moins prononcée pour les transports que dans les autres secteurs relevant du contrôle de l’inspection de droit commun (secteurs marchands hors transports et agriculture). Dans le ressort de l’inspection de droit commun, trois quarts des JINT ne sont pas recensés en 2004 contre la moitié en 1992.

Cette détérioration de la qualité des remontées administratives au cours de la dernière décennie est notamment liée aux difficultés croissantes du repérage des grèves par l’inspection, avec le recours plus fréquent aux débrayages.

À compter de l’année 2005, les statistiques relatives aux grèves sont produites par la Dares à partir de l’ enquête « Négociation et représentation des salariés », et non plus à partir des données administratives.

Document d’études n° 139 - Mesurer les grèves dans les entreprises : des données administratives aux données d’enquêtes