La politique spécifique de l’emploi et la formation professionnelle : un profit à moyen terme pour les participants ?

JPEG - 6.7 ko

La mesure de l’efficacité des politiques de l’emploi est un enjeu important compte-tenu de l’ampleur des moyens financiers consacrés à ces politiques publiques. Des données originales ont été constituées dans ce but par la Dares, à travers une enquête : le panel des bénéficiaires de politique d’emploi.
L’étude mesure l’efficacité du passage par un CES, un CIE ou un stage SIFE collectif en comparant le retour à l’emploi des bénéficiaires de ces dispositifs entrés de fin 1997 à mi 1999 et sortis fin 1999 à une celui d’une population témoin de demandeurs d’emploi éligibles. Elle met en oeuvre une technique de correction des biais de sélection en procédant par appariement des deux populations. L’analyse des réponses jusqu’à mars 2003 montre que le CIE est efficace du point de vue du retour à l’emploi et de l’amélioration du niveau de vie, alors que les CES et les SIFE n’améliorent pas la situation des bénéficiaires par rapport aux trajectoires des témoins. Par ailleurs, l’étude examine les variables qui ont une influence sur la participation aux dispositifs : l’environnement familial, le parcours professionnel avant le dispositif mais aussi les conditions de vie et la situation financière jouent un rôle.

Document d’études n° 113 - La politique spécifique de l’emploi et la formation professionnelle : un profit à moyen terme pour les participants ?