Évolution mensuelle de l’emploi salarié des secteurs marchands

Expertise de l’indicateur fondé sur les déclarations de mouvements de main-d’œuvre

JPEG - 6.7 ko

L’objet de cette étude est de présenter une expertise technique fine de la qualité de l’indicateur de l’évolution mensuelle de l’emploi salarié des secteurs marchands élaboré à partir des déclarations de mouvements de main-d’œuvre (DMMO) en France métropolitaine puis d’analyser s’il est possible d’utiliser cet indicateur pour effectuer un exercice de prévision de l’emploi salarié trimestriel.

Cet indicateur a été publié de juillet 2003 à février 2009 par la Dares en partenariat avec l’Insee.

L’expertise confirme les bonnes qualités de l’indicateur mensuel sur la période 1990 – 2001, période de référence utilisée pour confirmer la décision de publier l’indicateur mensuel en 2003. En revanche, cette qualité se détériore à partir de 2003 à la fois en termes d’adéquation de l’indicateur mensuel avec les estimations d’emploi de l’Insee et en termes de volatilité intrinsèque de l’indicateur.

Deux pistes d’amélioration sont proposées et expérimentées pour rendre l’indicateur mensuel plus satisfaisant. La première se situe au niveau du traitement des données à partir desquelles est construit l’indicateur mensuel. La deuxième se situe au niveau de la méthode d’étalonnage économétrique de l’indicateur mensuel.

Ces améliorations permettent de proposer pour la période récente un indicateur mensuel légèrement moins volatil que celui issu de la méthode d’estimation de 2003. Si cet indicateur reproduit bien les tendances de long terme de l’évolution de l’emploi, il peine toutefois à retranscrire les retournements conjoncturels et ne donne des résultats que très légèrement plus performants (en terme de qualités prédictives de l’estimation trimestrielle d’emploi salarié de l’Insee) qu’un modèle autorégressif appliqué à la série d’estimation d’emploi de l’Insee, sans ajout de l’information apportée par les DMMO.

Au total, il apparaît préférable de ne pas utiliser les DMMO dans leur forme actuelle dans les exercices de prévisions mensuelle et trimestrielle de l’emploi salarié. Leur utilisation ultérieure ne pourra être envisagée que si elle s’accompagne d’une amélioration des données sources, ce qui pourrait être rendu possible à l’issue de la refonte du dispositif des mouvements de main-d’œuvre.

Document d’études n° 159 - Évolution mensuelle de l’emploi salarié des secteurs marchands