Éléments de bilan sur les travaux évaluant l’efficacité des allègements de cotisations sociales employeurs

JPEG - 6.7 ko

Depuis une dizaine d’années, les politiques d’allégements de cotisations sociales employeurs ont pris une place croissante dans les finances sociales et ont même dépassé la part consacrée aux dispositifs spécifiques de politiques de l’emploi. Selon la méthode utilisée et le niveau d’agrégation retenu , les évaluations réalisées concluent néanmoins à une efficacité plus ou moins importante de ces politiques en matière de créations d’emplois. En effet, même s’il existe un relatif consensus sur leurs effets positifs sur l’emploi, en particulier, peu qualifié, l’ampleur de ces effets est encore largement débattue.

L’objet de cet article est de dresser un bilan critique des évaluations réalisées sur les effets emplois des allégements et plus généralement sur les conséquences à attendre de cette politique. Il débute par une présentation des différents canaux d’action de la politique d’allégements puis se poursuit par une analyse détaillée des enseignements que l’on peut tirer des études ex ante de cette politique. Ces enseignements sont ensuite confrontés aux conclusions des travaux d’évaluation ex post. Enfin, les résultats de ces évaluations sont mis en perspective et différentes pistes de recherches possibles sont proposées.

Document d’étude n° 101 - Éléments de bilan sur les travaux évaluant l’efficacité des allègements de cotisations sociales employeurs