Flux de travailleurs au cours du cycle conjoncturel

JPEG - 6.7 ko

Cette étude analyse la dynamique des flux de travailleurs au cours du cycle conjoncture à partir de deux types de données : l’enquête Emploi de l’Insee et les listes de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi.

Des transitions mensuelles sur le marché du travail sont ainsi construites pour ces deux types de données. Les contributions du taux de perte et du taux de retour à l’emploi aux fluctuations du chômage sont ensuite quantifiées afin d’analyser leurs importances relatives.

La mise en correspondance de ces séries de flux de travailleurs avec l’évolution cyclique du chômage permet une analyse de leur importance relative. A cet égard, les années 1990, marquées par une contribution assez équilibrée des taux de perte et de retour, apparaissent assez différentes des années 2000 au cours desquelles le taux de retour en emploi contribue davantage aux fluctuations du chômage.

La comparaison des épisodes de récession fait apparaitre que la récession du début de la décennie 1990 a été plus marquée par des ajustements passant par le taux de perte d’emploi. En revanche, la récession de 2008 avec la montée concomitante du taux de chômage résulte plus d’un fort ralentissement dans les reprises d’emploi.

- Document d’études n° 167 - Flux de travailleurs au cours du cycle conjoncturel