Accès à l’emploi et qualité de l’insertion professionnelle et des travailleurs handicapés en milieu ordinaire de travail

JPEG - 6.7 ko

De nombreuses études quantitatives (1) cherchent à évaluer l’emploi des personnes handicapées, mais rares sont celles qui ont abordé le sujet de manière qualitative. Ce rapport répond à une demande exprimée par la Dares d’analyser à travers une approche qualitative l’accès à l’emploi et la qualité de l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés. Cette enquête s’est déroulée en 2005-2006 et a été réalisée à partir d’entretiens avec des personnes handicapées (tous types de handicaps confondus et quelles que soient leurs situations professionnelles) et des entreprises (de plusieurs tailles et secteurs).

Les questions posées sous forme de guides d’entretiens aux entreprises et aux personnes handicapées ont permis d’identifier les barrières à l’emploi des personnes handicapées à deux niveaux : l’accès à l’emploi et l’évolution professionnelle. Au niveau du premier axe, l’accès à l’emploi et le maintien dans l’emploi de salariés handicapés ont été distingués. Concernant le second axe, la qualité de l’emploi a été différenciée de celle de l’évolution professionnelle et enfin des relations professionnelles.

Cette enquête qualitative a permis d’émettre quelques hypothèses sur l’accès à l’emploi et la qualité de l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés.

Les mesures de discrimination positive, et particulièrement la contribution volontaire, semblent nécessaires pour inciter les entreprises à employer des personnes handicapées. Ces dispositifs fonctionnent dans une certaine mesure, mais près du tiers des entreprises assujetties n’emploient aucun travailleur handicapé. Certaines d’entre elles se désintéressent complètement de cette problématique, mais la plupart ne parviennent pas à développer l’emploi des travailleurs handicapés. Plusieurs raisons expliquent cette insuffisance de résultats, notamment les différentes incompatibilités, essentiellement poste-formation et dans une moindre mesure poste-handicap, mais également une identification difficile des candidats handicapés.

Concernant les différences d’évolution professionnelle entre travailleurs handicapés et valides, il ressort des entretiens qu’une discrimination ne doit pas systématiquement être évoquée. Il est en effet difficile de déterminer avec exactitude à quel moment on passe d’une évolution freinée du fait du handicap d’une personne à une véritable discrimination.

- Document d’études n° 126 - Accès à l’emploi et qualité de l’insertion professionnelle et des travailleurs handicapés en milieu ordinaire de travail

(1) Voir le Handicap en chiffres, l’Atlas du handicap de l’Agefiph ainsi que toutes les études de la Dares et de la Drees sur ce sujet