Sous-traitance : des conditions de travail plus difficiles chez les preneurs d’ordres

GIF - 3.9 ko

Selon l’enquête Changement organisationnel et informatisation de 2006-2007, 18 % des entreprises d’au moins 20 salariés sont en situation de « donneurs d’ordres » exclusifs, 4 % sont à la fois donneurs d’ordres et sous-traitants et 7 % sont en situation de sous-traitants exclusifs. Les salariés des sous-traitants ont en moyenne davantage de contraintes que ceux des donneurs d’ordres en ce qui concerne les horaires et les rythmes de travail. Ils ont un travail plus prescrit et plus contrôlé et déclarent un peu plus souvent que l’ambiance de travail dans l’entreprise n’est pas bonne.

Les salariés des sous-traitants jugent plus souvent que ceux des donneurs d’ordres courir des risques dans leur travail en cas d’erreur de leur part. Ils ont de fait plus souvent des accidents du travail. Les salariés des donneurs d’ordres déclarent moins de pression temporelle, plus de satisfaction par rapport à leur rémunération et plus d’implication dans leur travail.

- Dares Analyses 2011-011 - Sous-traitance : des conditions de travail plus difficiles chez les preneurs d’ordres