Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé à échéance en 2011

Les trois quarts des anciens bénéficiaires sont en emploi

GIF - 3.9 ko

Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé à échéance en 2011, 76 % des anciens bénéficiaires sont en emploi, chez le même employeur dans 1 cas sur 2. Avant leur contrat de professionnalisation, 30 % d’entre eux étaient en emploi. Lorsqu’ils ne sont pas en emploi, les anciens bénéficiaires sont surtout au chômage (19 % des sortants).

L’objectif de qualification est atteint pour une large majorité des anciens bénéficiaires : 71 % des contrats arrivés à échéance en 2011 ont permis d’acquérir totalement la qualification visée et près de 7 % partiellement ; seuls 14 % des contrats ont été interrompus avant le terme prévu.

Les personnes passées par un contrat de professionnalisation conservent une opinion plutôt favorable de ce passage. Pour 78 % d’entre elles, il leur a permis d’y voir plus clair sur leur avenir professionnel. La très large majorité (68 %) considère aussi que leur situation professionnelle est meilleure que celle qu’ils connaissaient avant cette expérience.

Dares Analyses 2014-033 - Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé à échéance en 2011