Quelles évolutions des conditions de vie après un passage en contrat aidé ?

GIF - 3.9 ko

Après un passage en contrat aidé, la plupart des anciens bénéficiaires estiment que leur situation financière reste difficile : 60 % déclarent que « c’est juste, il faut faire attention » et seuls 24 % disent ne pas rencontrer de difficultés financières. Une situation financière difficile s’accompagne souvent d’autres désavantages en termes de conditions de vie matérielles et de qualité de vie. Les personnes confrontées à des difficultés financières déclarent plus souvent des conditions de logement insuffisantes et un mauvais état de santé.

Toutefois, les anciens bénéficiaires de contrats aidés sont moins souvent allocataires de minima sociaux et plus souvent propriétaires de leur logement après leur passage en contrat aidé (en 2009) qu’avant (en 2005).
28 % d’entre eux estiment que leur niveau de vie en termes de pouvoir d’achat s’est amélioré. L’amélioration du niveau de vie est d’autant plus importante que l’insertion sur le marché du travail en 2009 est bonne et que les conditions de vie étaient difficiles en 2005. L’effet du passage en contrat aidé sur les conditions de vie demeure toutefois limité.

Pour les anciens bénéficiaires, notamment de contrats aidés non marchands, c’est l’acquisition d’une expérience ou de compétences et le sentiment d’avoir été utile qui constituent les principaux apports du passage en contrat aidé.

Dares Analyses 2014-070 - Quelles évolutions des conditions de vie après un passage en contrat aidé ?