Professions de l’économie verte : quelle dynamique d’emploi ?

JPEG - 9.3 ko

Cette étude donne pour la première fois un aperçu de la dynamique de l’emploi dans les professions vertes et verdissantes, en comparant les résultats du recensement de 2012 à ceux de 2007.

Les « professions vertes » - qui ont un lien direct avec l’environnement - et les professions dites « verdissantes » potentiellement affectées par les préoccupations environnementales, représentent près de 4 millions d’emplois en 2012. Elles concernent quelques 99 000 emplois de plus qu’en 2007 (soit une croissance de 2,6% (contre 1,4% pour l’ensemble de l’économie).

La dynamique d’emploi est particulièrement forte pour les professions vertes, qui gagnent 12 000 emplois (+9,1 %) et en comptent désormais 144 000. Ces professions sont liées à la production et distribution d’énergie et d’eau (45 %), à l’assainissement et traitement des déchets (35 %) et à la protection de la nature et de l’environnement (20 %).

Les professions verdissantes sont beaucoup plus nombreuses (14,1 % de l’emploi total) et relèvent de domaines d’activité plus variés : agriculture, sylviculture et entretien des espaces verts (6,0 %), mais aussi bâtiment (39,5 %), transports (19,4 %), recherche (8,9 %), etc. L’emploi dans ces professions augmente de 2,4% sur la période.

Les professions vertes et verdissantes sont essentiellement masculines mais se féminisent. Comme pour l’ensemble des professions, on observe un vieillissement des professionnels et une élévation du niveau de diplôme.

Dares Analyses 2017-006 - Professions de l’économie verte : quelle dynamique d’emploi ?

Données à télécharger - Professions de l’économie verte : quelle dynamique d’emploi ?