Participation, intéressement et épargne salariale

Un complément de rémunération qui repart à la hausse en 2014

JPEG - 5.4 ko

En 2014, 55,8 % des salariés du secteur marchand non agricole, soit 8,7 millions de salariés, ont eu accès à au moins un dispositif de participation, d’intéressement ou d’épargne salariale. Un peu plus de 6,8 millions de salariés ont ainsi bénéficié d’un complément de rémunération (prime de participation ou d’intéressement, ou abondement de l’employeur sur un plan d’épargne entreprise ou un plan d’épargne retraite collectif). Le plan d’épargne entreprise, qui couvre 46,1 % des salariés, demeure le plus répandu des dispositifs car il sert de principal support de versement des primes de participation et d’intéressement.

Pour ces quatre dispositifs, près de 15,8 milliards d’euros ont été distribués en 2014, dont 15,3 pour les seules entreprises de 10 salariés ou plus, soit une hausse de 0,7 % par rapport à 2013. Les sommes versées au titre de la participation ont reculé pour la quatrième année consécutive tandis que celles distribuées sur les plans d’épargne retraite collectif sont nettement reparties à la hausse. Les sommes versées au titre de l’intéressement, de l’ordre de 7,4 milliards d’euros en 2014, représentent quasiment la moitié des versements. Ces compléments de rémunération ont sensiblement progressé (+ 1,9 %) pour atteindre 2 311 euros en moyenne par salarié bénéficiaire.

C’est dans les grandes entreprises et dans certains secteurs d’activité (énergie, activités financières et assurance, cokéfaction et raffinage) que ces dispositifs sont le plus répandus.

Dares Résultats 2016-049 - Participation, intéressement et épargne salariale - Un complément de rémunération qui repart à la hausse en 2014

Données à télécharger - Participation, intéressement et épargne salariale - Un complément de rémunération qui repart à la hausse en 2014