Négociation collective et grèves dans les entreprises du secteur marchand en 2009 : l’emploi au cœur des négociations et des grèves

GIF - 3.9 ko

En 2009, 16 % des entreprises de 10 salariés et plus ont engagé des négociations collectives. Cette proportion atteint 83 % dans les entreprises ayant un délégué syndical. L’activité de négociation s’est maintenue par rapport à 2008, soutenue par des incitations législatives. Le taux de conclusion d’au moins une de ces négociations par un accord est également resté stable.

Dans un contexte de forte récession, les accords d’entreprise et les revendications exprimées lors des grèves ont abordé moins fréquemment qu’auparavant la question salariale. L’emploi, particulièrement celui des salariés âgés a occupé une place croissante dans les accords et la sauvegarde de l’emploi a été un motif récurrent des mobilisations collectives.

L’année 2009 aura également été marquée par d’importants mouvements interprofessionnels contre les conséquences de la crise économique. Si la part des entreprises ayant connu une grève est restée stable (à près de 2,2 %), en revanche, le nombre de journées individuelles non travaillées pour fait de grève a augmenté. Deux secteurs ont contribué à cette hausse : les « transports et entreposage » et l’industrie.

- Dares Analyses 2011-047 - Négociation collective et grèves dans les entreprises du secteur marchand en 2009