Les tensions sur le marché du travail entre juillet 2005 et décembre 2005

Une montée des tensions due à la hausse du nombre d’offres d’emplois déposées à l’ANPE

JPEG - 7.6 ko

Au deuxième semestre 2005, les tensions sur le marché du travail ont progressé par rapport au deuxième semestre 2004 sous l’effet d’une croissance importante du nombre de nouvelles offres d’emplois déposées à l’ANPE. Contrairement à la tendance antérieure, la part des offres sur contrat de plus de 6 mois augmente depuis début 2005 : 44 % des offres enregistrées ce semestre contre 40 % un an auparavant.

L’importance des flux d’offres déposées à l’ANPE agit à la baisse sur le nombre de demandeurs d’emploi des catégories 1+2+3 : - 4 % entre les deuxièmes semestres 2004 et 2005. Cependant, les effectifs de nouveaux inscrits au chômage sur le semestre restent stables : + 0,1 % entre les six derniers mois de 2004 et de 2005.

Comme au semestre précédent la montée des tensions (offres sur demandes enregistrées) est la plus forte dans les familles professionnelles qualifiées : les informaticiens, les cadres et techniciens du BTP, les techniciens de l’électricité et de l’électronique, les techniciens des industries de process mais aussi les ouvriers qualifiés du BTP, les ouvriers qualifiés travaillant par formage du métal et les ouvriers qualifiés du bois et pour les professionnels de l’action sociale culturelle et sportive.

À l’inverse, les tensions diminuent dans les familles professionnelles non qualifiées (ouvriers non qualifiés de la mécanique, de l’électricité, des industries de process) et dans les professions de la santé (infirmiers, aides soignants).

Premières Synthèses 2006-17.3 - Les tensions sur le marché du travail entre juillet 2005 et décembre 2005. Une montée des tensions due à la hausse du nombre d’offres d’emplois déposées à l’ANPE