Les tensions sur le marché du travail au 4e trimestre 2006

JPEG - 6.6 ko

Le ratio des offres d’emplois sur les demandes d’emplois enregistrées à l’ANPE diminue légèrement au 4ème trimestre 2006 : -1,3 % par rapport au trimestre précédent en données CVS , -3,1 % en un an. Cette inflexion s’explique par l’augmentation des nouvelles demandes d’emploi enregistrées au cours du trimestre,+ 4,1 % en CVS par rapport au trimestre précédent. Cette augmentation est supérieure à celle des offres d’emploi recueillies par l’ANPE dont la progression est cependant nette : +2,1% en CVS par rapport au 3ème trimestre 2006.

Après un repli au trimestre précédent, la part des contrats de plus de six mois dans les offres enregistrées se redresse : 43,8 % au 3ème trimestre et 44,3 % au 4ème trimestre 2006. Par ailleurs, le taux d’écoulement des demandes d’emploi continue à progresser.

Les tensions sur le marché du travail augmentent très légèrement dans les métiers du BTP et de l’industrie et régressent, ce trimestre, dans le tertiaire.

Plus précisément, dans l’industrie, les tensions sont en hausse dans l’électricité-électronique (+3,3 %), la mécanique (+2,4 %), et la maintenance (+3,4 %) où l’on recherche plutôt des techniciens et agents de maîtrise. Elles diminuent en revanche pour les ingénieurs et cadres de l’industrie et pour les ouvriers et techniciens des industries de process.

Dans tous les domaines du tertiaire, les tensions régressent, à l’exception de l’informatique et des transports : +1,8 % et +3,5 % respectivement sur le dernier trimestre. Ces baisses concernent notamment les domaines professionnels des banques et assurances (-12,7 %), de la santé, action sociale culturelle et sportive, de la gestion, administration des entreprises (-3,6 %), du commerce (-2,4 %), ainsi que de la communication, information, art et spectacle (-16,9%), malgré le niveau de tensions déjà faible dans ce dernier domaine.

Premières Informations 2007-15.3 - Les tensions sur le marché du travail au 4ème trimestre 2006